Les Nouvelles

A la une

Politique

Culture

Sante

Sport

Advertise Space

Culture

Politique

Faits Divers

Latest News

vendredi 20 juillet 2018

Mame Mbaye Niang sur la destination Sénégal :
Les professionnels du secteur (exploitants des établissements d’hébergement touristique, agences de voyage, de tourisme et des transports touristiques, guides touristiques, syndicats des travailleurs du secteur), les services du département de tutelle et d’autres ministères ont pris part, ce jeudi, aux travaux de validation du projet d’élaboration du premier Code du Tourisme du Sénégal., dont le processus d’élaboration a été lancé en janvier 2018.

« Nous devons concevoir le secteur dans sa globalité, repenser sa gouvernance, son organisation, son fonctionnement, le financement des investissements structurants », a indiqué le ministre du Tourisme.

Mame Mbaye Niang a rappelé que le texte règlementaire en cours d’élaboration, est une réponse à la demande formulée depuis 2004 par les professionnels du tourisme. Le Code en vue permettra d’encadrer les conditions d’exercice des activités et professions touristiques qui ont toutes, évolué.

« Nous n’avons pas le choix, si nous voulons profiter des retombées réelles du tourisme international en nette croissance », a-t-il insisté, soulignant que les résultats satisfaisants enregistrés à ce jour sont encore loin des potentialités du pays.

« De 963.004 arrivées en 2014, nous sommes aujourd’hui à 1. 365.000 entrées de touristes », a-t-il fait savoir, tout en notant que « les tendances dont donc très favorables et nous rendent optimistes par rapport à l’objectif de 2018 ».

Au demeurant, les actions mises en œuvres à la suite des décisions pertinentes prises par le président de la République, Macky Sall, visent à faire du tourisme un vecteur de croissance saine, inclusive et durable.

Il s’agit notamment de l’allègement des procédures administratives d’agrément pour les différentes entreprises du secteur. De fait, plus de 150 entreprises ont été agréées entre septembre 2017 et juillet 2018, générant 1000 nouveaux emplois.

Dans ce sillage, la dématérialisation des procédures administratives sera effective en août prochain, permettant dorénavant aux promoteurs de déposer leurs dossiers en ligne et les suivre facilement.

A ce jour, le Crédit hôtelier et touristique a permis de financer 27 entreprises touristiques et hôtelières pour un montant total de deux milliards cent dix neuf millions cent soixante huit mille quatre cent quatre vingt sept (2 119 168 487) FCfa.

Ces entreprises qui concernent 10 régions du Sénégal, sont composées de 21 établissements d’hébergement touristique et de six (6) agences de voyages.

Effectivité de la carte professionnelle de guide touristique

Par ailleurs, le ministre a procédé à une remise symbolique de la carte professionnelle de guide de tourisme.

Egalement une demande insistante des acteurs, la carte permet d’encadrer l’exercice de la profession. Au total, plus d’une centaine de cartes ont été confectionnées par une commission consultative de sélection, et une centaine d’autres seront bientôt délivrées.




L'As



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2uR4m1L
via gqrds
Maodo Malick Mbaye : « Nous ne sentons pas Benno Bokk Yakkar aux côtés du président Macky Sall »

Face à la presse hier, Maodo Malick Mbaye, leader de ‘’Gueum sa Bopp’’, a regretté la faible présence de Benno Bokk Yakkar sur le terrain, à quelques mois de la présidence de 2019.

« Le Président Macky Sall a autour de lui la plus grande coalition qu’un chef de l’Etat en fonction puisse avoir en Afrique. Mais malheureusement, à part les femmes, à qui je rends un hommage appuyé, qui sont sur le terrain, qui prennent des initiatives, nous ne sentons pas Bby aux côtés du Président Sall. J’ai l’impression que les gens sont dans une position attentiste ».

Pour M. Mbaye, la Conférence des leaders doit descendre sur le terrain de manière plus visible pour fouetter l’ardeur des militants afin d’éviter que le doute et l’inquiétude s’instaure dans leur camp. « Nous savons qui est notre candidat, tous les autres ne savent pas qui sera leur candidat, nous avons un bon candidat, nous avons une équipe qui peut être engagée pour la bataille. Donc, il nous faut une occupation permanente du terrain », recommande-t-il.

Pour lui, il est temps qu’un grand rassemblement soit organisé pour une remobilisation des troupes. Concluant, il déclare qu’il faut un nouveau slogan pour la coalition présidentielle : « on peut maintenir la Coalition Bby, mais en y ajoutant le slogan : ‘’Benno falaat Macky Sall’’.»




L’Observateur



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Loa3ic
via gqrds
Hadjibou Soumaré et Boubacar Camara intègrent le Front de l’opposition
Hadjibou Soumaré et Boubacar Camara sont très sérieux dans leur volonté d’éjecter Macky Sall du moëlleux fauteuil qu’il occupe depuis le 3 avril 2012. L’ancien ministre du budget, ancien Premier ministre (juin 2017 avril 2012) et ancien président de la commission de l’Uemoa, qui a lancé Démocratie République et l’ancien Directeur général des Douanes, ancien président du conseil d’administration de la Sococim qui a lancé le mouvement « Jengu », ont décidé de rallier le Front national de résistance porté sur les fonts baptismaux par l’opposition.

Cheilh Hadjibou Soumaré et Boubacar Camara vont désormais siéger aux côtés de Mamadou Lamine Diallo, Oumar Sarr et Cie. Ce qui veut dire, que le cercle des « anti-Macky Sall » s’agrandit. Le Front va d’ailleurs faire face à la presse aujourd’hui au siège de la Convention démocratique Bokk Gis-Gis. On va compter les coups.






Les Echos



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2JEmAJw
via gqrds

Médiathèques

Ads Place 970 X 90

Internationales

Publipostage

Le top de la semaine