Les Nouvelles

lundi 31 juillet 2017

Pouvez-vous vous présenter à nos internautes, en quelques mots?

Permettez-moi, tout d'abord, d'exprimer mes salutations à tous et à toutes. Je m'appelle Maimouna Sène et je suis originaire du quarter de Grand-Thiès. Je suis candidate investie sur la liste départementale de la coalition Benno Bokk Yaakaar au nom de la jeunesse thiessoise que je souhaite representer à cette 13eme Législature.

Vous êtes présentée comme la candidate de la jeunesse. Cette investiture vous fait quoi spécialement? 

C'est assez spécial pour moi. Cela démontre, si besoin en était, que le président de la République se soucie de sa jeunesse. Il a la conscience que la jeunesse doit marquer son territoire dans certaines institutions notamment à l'hémicycle. Il nous y faut une certaine représentativité. Car l'avenir de ce pays repose sur nous. Et à chaque occasion, il nous démontre son engagement auprès de la jeunesse. Voilà ce qui explique son choix sur ma humble personne. Il en a fait de même pour les  autres départements. Par ailleurs, je suis militante du parti depuis 2009 et cela explique peut-être cette investiture. Laquelle je dois à toute la jeunesse thiessoise. Je remercie beaucoup le président de la république pour cette confiance placée à moi et du soutien de l'ensemble des jeunes de la coalition sur le choix porté sur moi. Car à leur niveau, personne n'a contesté le choix du président de m'investir. Personne ne s'y est opposé, vraiment.

D'aucuns pensent que le quota réservé à cette jeunesse est minimum au vu de l'effort fourni par cette jeunesse durant les 21 jours de campagne ?

Il faut toujours un commencement. C'est un bon début et c'est arrivé sous le magistère du président Sall. Le plus jeune à être investi est de notre coalition et c'est l'oeuvre du président Macky Sall. Il n'a que 26 ans. Sinon, il est tout aussi vrai qu'on pouvait être mieux représentés. Mais aussi, l'on ne se plaint pas trop. Nous sommes sur les listes. Il pouvait faire autre et l'on se plierait à son choix. Et il est très clair que nous y serons encore mieux représentés à l'avenir. En définitive, le président nous a servis. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

Quel combat allez-vous porter, au nom des jeunes, une fois élue député?

Cela me parait simple. Nous avions une majorité dans la 12eme Législature qui vient de s'achever. La majorité sortante y a fait du bon boulot. Et nous nous donnerons les moyens d'en faire autant pour cette 13eme. Notre combat sera, entre autres, de représenter dignement les populations qui nous ont fait confiance. De leur assurer une sécurité. De défendre aussi les droits humains de ceux-là qui nous ont investi de leur confiance. Il y a aussi à renforcer davantage nos institutions comme la Législature sortante. Que ceux qui nous ont investi soient convaincus et satisfaits du travail que nous y abattrons en leur nom. Qu'on n'y sera pas pour autre chose. Nous n'y serons pas pour comploter contre les intérêts des populations. Voilà notre combat une fois élue. 


Vous avez mené une longue campagne. Qu'est-ce qui vous a le plus marqué durant cette période ?

Je remercie le Bon Dieu de nous avoir permis de mener une campagne sans heurts. C'était pas gagné d'avance vu l'enjeu politique que constitue le département de Thiès. Ça n'a jamais été chose aisée de battre campagne paisiblement à Thiès pendant 21 jours. Y'a pas eu d'incidents majeurs. Il n'y a eu ni bagarre ni disputes. Encore moins morts d'hommes. L'on s'est juste basés sur les visites de proximité en nous inspirant du bilan du président Macky Sall. Et à chaque étape de nos visites, ce sont les populations elles-mêmes, qui dressaient le bilan du président Macky Sall. Nous avons été dans tout le département durant la campagne. Nous sommes confiants.


La dernière question. Pensez-vous avoir suffisamment travaillé sur le terrain pour pouvoir gagner Idrissa Seck ici à Thiès ou pour vous assurer une victoire dans votre fief? 

Tout à fait. Nous avons assez maillé le terrain et sommes très confiants de faire perdre Idy. Les populations ont été assez réceptives à notre discours et autres réalisations du Président Macky Sall. Et croyez-moi, lorsqu'on faisait le tour des foyers durant la campagne, ce sont elles-mêmes qui nous listaient le bilan du président. C'est vous dire comment le terrain a été investi par nos militants et militantes. Les réalisations du Pse, les Bourses Familiales et la Cmu ont aidé à déterminer les Thièssois. Thiès s'appartient plus à personne. Certes, Idy fut maître à Thiès. Mais c'est fini. Les gens sont lassés par son comportement du reste irrespectueux à leur endroit. C'est-à-dire qu'il convoitait le suffrage des Thiessois mais une fois investi de la confiance des Thiessois, ce monsieur n'exerçait jamais le pouvoir qu'on lui avait toujours confié. Il le plaçait toujours sous délégation et cette attitude a révulsé les populations thiessoises qui lui ont tourné le dos au profit du Président Macky Sall et ses réalisations et projets pour Thiès. Moi-même je dispose d'une certaine notoriété et de sympathie auprès des populations qui me l'ont notifié. Elles disent ne voir que moi qui ne me lasse jamais de les apporter ma modeste contribution à chaque fois qu'elles me sollicitent. D'ailleurs lorsque je me suis pointée au centre de vote ce matin (hier), chacun a voulu se faire remarquer. C'est vous dire que nous sommes rassurés. 
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire