Les Nouvelles

samedi 21 avril 2018

APRES LE PRIX ALMA, C'EST LA FONDATION BILL GATES EN VISITE A THIES QUI SE FELICITE DE LA RIPOSTE CONTRE LE PALUDISME AU SENEGAL

Le Docteur Bruno Moonen, directeur adjoint de la Fondation Bill et Melinda Gates, chargé du paludisme, offre le pays de la terranga, le Sénégal en exemple, dans la sous-région et en Afrique de manière générale, pour les inombrables efforts consentis dans la lutte contre cette pandémie. Il a tenu un discours ce vendredi 20 Avril 2018, en marge d'une visite de travail d'une équipe de la dite Fondation au Service de la lutte antipaludique de Thiès (SLAP) dirigé depuis 20 ans par le Professeur Daouda Ndiaye, Chef du Service de la Parasitologie à l’UCAD. Dr Moomen accompagné d'une forte délégation de la Fondation Bill et Melinda Gates dixit "Surtout, lorsqu’on met toutes les interventions clés en place et, principalement, pour ce qui est des stratégies pour faire reculer le paludisme dans un pays". Une journée de travail tenue le jeudi 20 avril avec des membres du ministère de la Santé et de l’Action sociale, de Programmes nationaux de lutte contre le paludisme africain, de l’Université Harvard de Boston, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’USAID/PMI, de CDC/Atlanta, du PATH/MACEPA. Pour le professeur Daouda Ndiaye, les objectifs de la mission de ces deux jours consistait à faire l’évaluation des résultats acquis sur le paludisme au Sénégal en vue de la mise à échelle de ces interventions aussi bien au niveau national que dans la sous-région africaine. "L’objectif général était d’évaluer l’impact de la recherche sur la génomique épidémiologie du paludisme réalisée au Sénégal par le département de parasitologie de l’UCAD en collaboration avec le PNLP (programme national de lutte contre le paludisme) et voir les possibilités de sa mise à échelle au Sénégal et dans d’autres pays Africains, pour le contrôle et l’élimination du paludisme", a fait remarquer Pr Ndiaye.
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire