Les Nouvelles

mardi 22 mai 2018

Idrissa Seck : « mon père était marchand ambulant »

Idrissa Seck : « mon père était marchand ambulant »
Le leader de Rewmi s’est lâché hier à Pattar, où il était pour présenter ses condoléances à la famille de l’étudiant Fallou Sène. Selon lui, les témoignages de la famille lui rappellent les sacrifices consentis par ses parents pour lui permettre d’avoir une formation de qualité.

Il révèle : « Moi, mon père était marchand ambulant, il achetait des habits d’occasion, les amenait à la maison et je faisais partie de ceux qui les lavaient et les repassaient par la technique du tapp. Ensuite, je portais le baluchon au marché ».

L’ « ami » de Sidy Lamine Niase de poursuivre que même quand il a voulu rejoindre le Collège Saint Gabriel qui était un établissement privé, son père malgré ses moyens modestes, n’a pas hésité à le suivre. Heureusement rapporte-t-il, au terme d’un seul semestre, le directeur de l’établissement a appelé son père pour l’informer que son fils va bénéficier d’une bourse, qu’il n’a plus à débourser un rond.

Il s’est rappelé cette période de sa vie, dit-il à cause de la trajectoire de Fallou Sène, dont le père a fait les mêmes sacrifices. « C’est tout cette espoir que Macky Sall vient de briser », a regretté l’ancien maire de Thiès qui, sans doute gagné par l’émotion ou l’adversité (c’est selon), a demandé dans le cadre de l’enquête sur la mort de Fallou Sène, la démission du ministre de...l’Education nationale. Serigne Mbaye Thiam appréciera !






EnQuête



« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire