Les Nouvelles

mardi 31 juillet 2018

Abdallah Dionne : "Keur Momar Sarr fonctionne à présent à plein régime avec ses quatre pompes depuis la fin des travaux de sécurisation de ses installations, intervenue le 20 juillet 2018"

Programme Spécial d’Alimentation en Eau Potable de Dakar (PSDAK): réception des ouvrages de Bayakh. Discours de M. le Premier ministre MAHAMMED BOUN ABDALLAH DIONNE
Abdallah Dionne :
Bayakh, 31 juillet 2018
  • Monsieur le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement,
  • Monsieur le Gouverneur de la Région de Thiès,
  • Monsieur le Préfet du Département de Thiès,
  • Monsieur le Directeur général de la SONES,
  • Monsieur le Directeur général de la SDE,
  • Monsieur le Maire de la Commune de Djender,
  • Messieurs les représentants des Associations de Consommateurs,
  • Chères populations de Djender,
 
Je voudrais tout d’abord exprimer mes plus vifs remerciements aux élus et aux populations de Djender pour l’accueil qui nous a été réservé. 

J’ai tenu à venir constater moi-même le niveau d’exécution des ouvrages hydrauliques réalisés dans le cadre du Programme Spécial d’Amélioration en Eau Potable de Dakar.
Considérant le caractère vital de l’accès à l’eau potable, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République, en a fait une de ses plus hautes priorités.

En attestent les efforts substantiels consentis depuis 2012 pour faire face à une demande croissante et soutenue, mais également à un retard d’investissement de plusieurs années.
Pour assurer la disponibilité de l’eau partout, le gouvernement s’est employé à combiner des interventions d’urgence à travers la réalisation de nouveaux forages et des opérations structurantes pour le long terme.

Les opérations réalisées entre 2013 et 2017 au titre des programmes d’urgence ont permis d’augmenter la production d’eau potable de plus de 105 000 m3/jour permettant de soulager plusieurs localités, notamment plusieurs quartiers de Dakar où sévissait le manque d’eau.

Avec le Programme Spécial d’Amélioration de l’Alimentation en eau de Dakar (PSDAK), d’un coût de 8 milliards de FCFA, c’est plus de 94.000m3/j supplémentaires qui viendront renforcer la production en eau.

Je me réjouis aujourd’hui de procéder à la mise en service des ouvrages hydrauliques réalisés dans le cadre de ce programme à Bayakh. Ces ouvrages contribueront aujourd’hui à une augmentation de 15.000 m3/jour de la production.

A ces réalisations, s’ajouteront celles de Tassette pour une production de 25.000 m3/j en septembre 2018, de Tieudem pour une production de 15.000 m3/j avant la fin de l’année, ainsi qu’un apport de 20.000 m3 attendu des forages de Dakar en cours de réalisation, sans compter les ressources d’au moins 20.000 m3/j provenant de la déconnexion récente de certains maraîchers transférés sur le nouveau réseau d’irrigation de BEER THIALANE.
Je voudrais à ce stade de mon propos, saluer vivement l’ensemble des maraîchers et leur assurer de tout le soutien de l’Etat pour la poursuite de leurs activités dans les meilleures conditions.

Toutes ces opérations que je viens d’évoquer, menées avec une cadence soutenue permettent, jour après jour, de résorber le déficit induit par une demande accrue.

C’est dire que le Gouvernement a pris l’exacte mesure des contraintes de certaines zones pour l’accès à l’eau et travaille à y apporter des solutions appropriées, en particulier dans les zones affectées de Rufisque, des Parcelles Assainies, Grand Dakar, Bargny, Yène et Toubab Dialaw etc.

Vous l’aurez du reste constaté, pour l’hydraulique urbaine, c’est plus de 200 000 m3/j qui ont été injectés depuis 2012 dans le réseau pour un investissement de plus de 100 milliards pour assurer un approvisionnement correct des populations en eau potable d’ici 2020.

Je puis déjà vous dire que l’usine de traitement de Keur Momar Sarr fonctionne à présent à plein régime (avec ses quatre pompes) depuis la fin des travaux de sécurisation de ses installations, intervenue le 20 juillet 2018.

Je voudrais aussi rassurer les populations et leur dire que les contraintes en matière d’approvisionnement en eau sont en train d’être jugulées.

J’exhorte donc la Sénégalaise des Eaux à une prise en charge diligente des ouvrages structurants réalisés pour une amélioration sensible de la distribution de l’eau sur le réseau.

Mesdames, Messieurs, chères populations,

Le Gouvernement est dans l’action et également dans l’anticipation pour justement résorber les retards d’investissements auxquels le sous-secteur de l’hydraulique urbaine était confronté avec la réalisation du projet Keur Momar Sarr 3 et de la nouvelle usine de dessalement pour un investissement cumulé de plus 465 milliards de FCFA et une production supplémentaire de 300 000 m3/J attendu dès 2020.

Aujourd’hui, 60 km de conduites sont posés entre Pire et Dakar, depuis le lancement du projet Keur Momar Sarr 3.

Pour l’Unité de Dessalement des Mamelles, les études sont terminées et le démarrage des travaux est prévu au courant du premier trimestre 2019. Ce projet comprend le renouvellement de 460 km de conduites au niveau du Département de Dakar avec l’objectif de réduire de façon significative les pertes en eau du réseau de distribution de Dakar.

Les grands projets sont prévus pour couvrir la demande en eau du triangle en développement Dakar-Thiès-Mbour jusqu’à l’horizon 2030, avec le doublement de la production actuelle.

L’Etat, dans le cadre de la prise en charge de cette question prioritaire, a mobilisé entre 2013 et 2018 plus de 500 milliards de financements, contre 260 milliards FCFA de 1996 à 2012 pour l’hydraulique urbaine. Ces efforts financiers s’inscrivent dans la politique du Gouvernement en matière d’eau potable dans le cadre des nouvelles orientations de développement durable.

Mesdames, Messieurs,

Au-delà de la production, la question de la sécurisation des ouvrages et la résilience aux aléas est un point d’attention du Gouvernement. A cet effet, la SONES a récemment procédé à la sécurisation technique de l’ouvrage de Keur Momar Sarr notamment par le renouvellement du système anti-bélier.

La question de l’autonomie énergétique des ouvrages stratégiques, est également prise en compte avec l’implication du secteur privé et du FONSIS.

Je voudrais saisir cette opportunité pour féliciter chaleureusement toutes les entreprises pour leur engagement, leur compétence et pour la célérité avec laquelle elles ont exécuté les travaux dans des délais parfois très contraignants.

Avant de conclure, permettez-moi de rappeler que notre pays a été choisi pour organiser le prochain sommet mondial de l’eau en 2021. Ce choix n’est point dû au hasard. C’est la reconnaissance de la communauté internationale, pour les efforts importants de notre pays en matière d’accès à l’eau potable avec un taux de 98,5% pour le milieu urbain.

Chères populations de Bayakh,

Je voudrais, au nom du Chef de l’Etat, vous remercier à nouveau pour cette mobilisation en donnant rendez-vous à tous pour d’autres inaugurations encore.

Je vous remercie de votre attention.
 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2OvhEdq
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire