Les Nouvelles

vendredi 13 juillet 2018

« Filature » sur internet : Macky Sall surveille Idy, Khalifa Sall, Y en a marre

Macky Sall « ami » avec Idrissa Seck ou encore Khalifa Sall. Certains seraient prêts à parier sur l’impossibilité d’une telle chose. Pourtant, c’est bien le cas : Macky Sall est bien ami avec ses deux plus grands ennemis. Une amitié en ligne qui, au-delà de la relation virtuelle, laisse paraître le désir du chef de l’Etat de rester informé sur les moindres faits et gestes de ses deux plus grands rivaux.
« Filature » sur internet : Macky Sall surveille Idy, Khalifa Sall, Y en a marre
Au niveau mondial, des études ont prouvé que la manière dont nous utilisons les réseaux sociaux, en dit long sur notre personnalité. Sans le savoir, nous faisons souvent part de nos sentiments, nos projets et même parfois nos stratégies au monde entier.

Sur ce réseau social Twitter considéré par beaucoup de comme plus sérieux que les autres, s’activent intensément des personnalités politiques jusqu’au sommet de la hiérarchie. Les hommes politiques sénégalais semblent, en effet, bien conscients de l’importance de l’internet, notamment dans leur communication orientée vers les plus jeunes. Intérêt étant devenu indispensable pour une bonne communication politique en ce 21e siècle.

En effet, on y apprend que parmi les personnes que suivent le Président sur ce réseau social, on compte l’ancien Premier ministre et farouche opposant de Macky Sall, Idrissa Seck. Ce n’est pas tout, puisque, comme s’il était animé d’un désir de surveiller ses plus sérieux challengers, Macky Sall suit aussi le maire de Dakar, Khalifa Sall, mais aussi le compte officiel de la mairie de Dakar. Et comme pour confirmer cette « surveillance » de la part du palais, aucun parmi ces deux opposants ne compte Macky Sall parmi ses abonnements.

Me El Hadji Amadou Sall, Y en a marre, Pape Alé Niang

Il y a d’autres politiciens parmi ces personnes « surveillées » par le chef de l’Etat ou au moins par sa cellule de communication en charge de pages officielles sur les réseaux sociaux. C’est le cas de l’ancien ministre Me El Hadj Amadou Sall. Il y a aussi le compte officiel du mouvement Y en a marre ou encore le journaliste très critique, Pape Alé Niang.






Les Echos



 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ujx8bX
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire