Les Nouvelles

mardi 28 août 2018

Aly Khoudia Diaw sur la pléthore de candidatures : « La fonction présidentielle est dévalorisée »

Aly Khoudia Diaw sur la pléthore de candidatures : « La fonction présidentielle est dévalorisée »
Quatre-vingt-sept. C’est le nombre de personnalités connues ou inconnues qui ont fait part hier, à la Direction en charge des élections de leur intention de briguer la magistrature suprême en février 2019. Un nombre exorbitant qui suscite diverses interprétations.

Pour le sociologue Aly Khoudia Diaw, cette course à la magistrature suprême montre tout simplement que «la fonction présidentielle est dévalorisée » au Sénégal. «Le Président Wade avait dit devant tout le monde qu’il fera que deux mandants. A terme, il a demandé un troisième mandat. Le Président Macky Sall avait déclaré qu’il fera un mandat de 5 ans. Il est revenu finalement en poursuivant le mandat de sept ans. Il avait dit aussi qu’aucun membre de sa famille ne bénéficiera d’un décret de sa part avant de revenir sur sa décision. Finalement, quelle est la valeur de la fonction présidentielle ? Quelle valeur faut-il accorder à la parole du président de la République ? Je pense c’est un réel problème », explique-t-il.

Et l’invité de « Sud Fm » de poursuivre : « Nous n’avons pas d’hommes politiques dignes de son nom. Nos politiques ne sont pas de grands hommes. En réalité, ils sont comme nous. On ne va plus chercher la différence, parce qu’ils sont tous pareils ».
«Avant dans l’administration, pour être un simple directeur, il faut faire huit ans de service. La fonction présidentielle a été tellement dévalorisée que chacun pense pouvoir remplir cette fonction. C’est malheureux pour le Sénégal », regrette M. Diaw.

Leral.net



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2BU0cgp
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire