Les Nouvelles

mardi 7 août 2018

L’opposition vilipende Macky Sal à l’Union Européenne : « la marmite est en train de bouillir … »

Le Front démocratique et social de résistance nationale a été reçu par l’Union Européenne. Selon eux, la marmite est en train de bouillir et on ne sait pas à quel moment le couvercle va sauter et personne n’y a intérêt. Un avertissement pour que les partenaires du Sénégal prennent leurs responsabilités.
L’opposition vilipende Macky Sal à l’Union Européenne : « la marmite est en train de bouillir … »
Exit le tour des familles religieuses du pays et des tournées pour rencontrer et discuter avec les citoyens, les membres du Front démocratique et social de la résistance nationale ont commencé leur tournée auprès des représentations diplomatiques par l’union européenne. Ainsi, selon Habib Sy, ce sont huit points sous forme de plateforme qui ont été présentés aux diplomates européens. « Nous leur avons présenté notre plateforme, en leur faisant comprendre que Macky Sall, sachant qu’il lui est impossible à travers un scrutin transparent et sincère de passer au 1er tour, a érigé une stratégie et un plan, avec des phases de fraudes qui principalement, sont au nombre de huit ».

Habib Sy de citer la modification unilatérale de la Constitution ; la modification du code électoral en essayant d’empêcher des candidats de se présenter à la présidentielle de 2019, l’opacité du processus électoral, l’instauration du parrainage. Ils savent eux-mêmes qu’il y a impossibilité à l’appliquer, le maintien du ministre de l’Intérieur comme chargé de l’organisation des élections…

Pour Habib Sy en effet, tout cela constitue un danger. Le pays est menacé !

« Le Front veut jouer son rôle historique, à savoir attirer l’attention des Sénégalais et de l’opinion internationale. Nous avons attiré leur attention sur les risques que notre pays pourrait connaitre pour que les sénégalais puissent jouer leur rôle historique. La marmite est en train de bouillir et on ne sait pas à quel moment le couvercle va sauter et personne n’y a intérêt. Ça sera de la responsabilité de Macky Sall et de son pouvoir. Nous avons été bien compris, bien entendus et nous espérons que les jours à venir, il y’aura des développements », Habib Sy dixit.

Comme solution, les opposants veulent que l’union européenne fasse comme en 2012, en mettant en place un comité de veille. « En 2012, l’Union européenne s’était bien impliquée dans le processus électoral. Il y avait un comité de veille où toutes les parties étaient représentées. Elle avait fait des observations, plus d’une centaine, et nous étions obligés de les respecter pour avoir des élections apaisées. Nous espérons qu’ils ne vont pas faire moins que ce qu’ils ont fait en 2012. Ce qui est important, c’est qu’ils puissent faire passer notre message au président de la République, afin de rectifier le tir avant que ça ne soit trop tard. Personnellement, je ne cracherai pas sur un comité de veille identique à celui de 2012 », indique l’ancien directeur de cabinet du Président Wade en 2012.






Les Echos

 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2KxPWtv
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire