Les Nouvelles

lundi 27 août 2018

Parmi les hommes de confiance de Macky Sall, il y a aussi Oumar Gueye : zoom sur ce fils de Sangalkam

Appelé Ministre travailleur et mobilisateur, maitrisant ces derniers mois, si bien sa communication, Oumar Gueye fait partie des hommes de confiance du Président Macky Sall.
Parmi les hommes de confiance de Macky Sall, il y a aussi Oumar Gueye : zoom sur ce fils de Sangalkam
Cette confiance bien méritée s’est basée sur un aspect qu’il a su cultiver pendant des années : le travail bien fait, tant sur le plan administratif que sur le plan politique.


Sur le plan politique, il est appelé Monsieur mobilisation. Nommé par Macky Sall, coordinateur APR du département de Rufisque, Oumar Gueye a su faire de Sangalkam sa base politique imprenable. Débarqué lors du dernier redécoupage électoral en 2011, Oumar Guèye a été comme conforté par cette décision du gouvernement sortant qui a induit une telle polémique que le sujet a été transformé en termes de campagne par la grande majorité des candidats à la dernière présidentielle.

Le département de Rufisque le voit d’ailleurs comme l’un des plus fins poli-ticiens de la zone. Il répond toujours en masse à son appel autour de la personne du Président. Récemment, il a mobilisé un peu plus de 300 cars pour l’accueil du Chef de l’Etat à l’inauguration de Dakar Aréna. Lors des meetings politiques, il ouvre toujours son discours en remerciant Macky Sall et termine en rappelant son bilan et les 3 axes du PSE. D’après lui, le rappel est la meilleure manière de communiquer sur les actions du Prési-dent sénégalais afin que le message puisse être définitivement gravé dans l’esprit des Sénégalais. A Rufisque, ses efforts sont axés sur l’unité de la famille APR, BBY. Il les invitant à beaucoup plus travailler autour d’un seul objectif,  la réélection de Macky Sall dès le 1er tour, avec plus de 70% des voix, le 24 février 2019.

Sur le plan administratif, Oumar Gueye a traduit la vision de Macky Sall en acte : 5 quais de Pêche (Pointe Sarène, Ngaparou, Yoff, Potou et Hann) ont été réalisés sans compter l’Aire de transformation de Fass Boye, Gooxu Mbathe. Les moteurs subventionnés à hauteur d’un million de FCfa (au mi-nimum 20 000 moteurs distribués au secteur de la pêche d’ici l’horizon 2019 ) et 20 000 gilets de sauvetage ont été distribués avec la réduction du prix unitaire de cession à 2 500 francs CFA pour relever le défi de l’accessibilité et renforcer la sécurité en mer des pêcheurs artisans. Pour ré-duire les pertes en vies humaines, les équipements de géolocalisation ont été récemment livrés à ces derniers. Cette dynamique de renforcement et de mo-dernisation des infrastructures se poursuit avec en perspective, la construc-tion du port minéralier de Bargny-Sendou et du port du futur à Ndayane, etc.

Sur le plan de la communication, C’est un Ministre toujours réactif qui n’hésite pas à répondre aux détresses et aux besoins urgents des pêcheurs. En situation de veille informationnelle permanente, il essaie d’apporter plus de réponses possibles aux populations. D’ailleurs, le dernier article de presse, publié la semaine dernière faisait état de 22 Sénégalais arrêtés en Mauritanie pour pêche illégale. Son ministère a vite apporté des éléments de rectification, en faisant savoir qu’il s’agit de Sénégalais arrêtés pour séjour illégal.

Notant que l’accord signé avec la Mauritanie permet aux Pêcheurs sénéga-lais de pêcher dans les eaux mauritaniennes. Le débarquement des captures des pêcheurs sénégalais dans les eaux mauritaniennes se fera d’abord en ter-ritoire mauritanien pour permettre aux autorités locales de procéder à des contrôles avant leur acheminement au Sénégal.

Evitant généralement les polémiques par presse interposée, il préfère noter les urgences des pêcheurs et apporter des solutions, comme élément de ré-ponse. Le dernier en date étant lorsque les Femmes de Moumbaye Gandiol, exploitante de « Paagn » ont fait appel à lui, à travers un reportage réalisé par Ndar Info. Une équipe de son Ministère (son Conseiller Technique, DG du marché central au Poisson et sa Conseillère technique en communication) s’est d’abord rendue sur place pour s’enquérir de leur situation. Une autre conseillères techniques, chargée du suivi PSE aquaculture s’est rendue ensuite sur le plateau de Kinkelibaa pour annoncer les solutions prises par le Président à travers le Ministre Oumar Guèye. Et 5 mois après, le lundi 30 juillet, Oumar Guèye s’est déplacée avec sa délégation pour remettre des équipements et des financements à ces femmes.


Oumar Guèye est ingénieur en génie électrique. Après un Bac E, obtenu au lycée technique Maurice Delafosse, il a bénéficié d’une bourse du Fonds d’aide et de coopération et s’envole en France où il fréquente de Grandes écoles, dont Maths Sup. Il intègre ensuite dans ce pays l’Ecole supérieure d’ingénieurs en génie électrique, dont il obtient le diplôme.
 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Lvhno0
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire