Les Nouvelles

mercredi 29 août 2018

Présidentielle : le PED/ Natangué fustige la pléthore des candidats

Présidentielle : le PED/ Natangué fustige la pléthore des candidats
Notre analyse par rapport aux 80 candidatures à l’élection présidentielle du 24 Février 2019. Cette longue liste de candidature ne peut résumer que le manque de sérieux de nos hommes politiques pour la tenue d’une élection présidentielle transparente. Cette responsabilité est partagée à la fois, entre la mouvance et l’opposition.

Parlant de la responsabilité de la Mouvance Présidentielle ou par le biais de l’administration, nous rappelons que le système de parrainage nous a été imposé sans un large consensus, et qui se trouve aujourd’hui, dans une grosse peine pour son application.

Laissez librement chaque sénégalais se proclamer candidat et d’aller à la conquête de parrainage sans encadrement, il n’en est rien d’autre qu’une simple stratégie de diviser pour mieux régner. La logique voudrait au minimum à ce que chaque sénégalais désireux d’être candidat, de verser d’abord la caution des 30 Millions pour avoir le quitus de collecter des parrains. Faute de quoi; les candidatures ne cesseront d’augmenter, et ça sera un grand moyen d’installer dans l’esprit des sénégalais une dévalorisation du système politique, les amenant au final à ne même pas parrainer un candidat. Et pendant ce temps, il y aura une partie qui aurait déjà ses 67.000 signatures en poche.

De l’autre côté, nous aurons une opposition qui peine à assumer ses responsabilités et qui est loin de retenir la leçon de leur grand échec durant les élections législatives avec cette pléthore de 47 listes. Nous alertons cette opposition sur le fait qu’avec les 80 candidatures, il n’y aura même pas 3 candidatures validées. Parce que, la majeure partie d’entre eux seront rejetées, vu qu’ils n’auront pas assez de signatures. Plus encore, face à des fiches de collectes qui doivent comporter à l’avance le nom du candidat, il sera impossible de se compléter de parrainage à la dernière minute pour se rallier les uns aux autres.

L’idéal serait de se regrouper dès à présent entre 2 ou 3 grands ensembles pour pouvoir s’assurer d’abord de la validité de leurs candidatures et ainsi, faire face à la Mouvance Présidentielle. Faute de quoi, cette opposition aura à subir pire que les élections législatives, laissant ainsi, au Président Macky Sall la facilité d’un second mandat.

Président Mohamet Massamba Sèye

Parti pour l’Emergence et le Développement ( PED/ Natangué)



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2NuNVk0
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire