Les Nouvelles

jeudi 2 août 2018

Série de noyades à Guédiawaye: Aminata Linguère Walo Ndiaye dénonce le "silence" de Macky Sall

Série de noyades à Guédiawaye: Aminata Linguère Walo Ndiaye dénonce le
Monsieur le Président, Guédiawaye fait partie du Sénégal et ses jeunes qui ont péri par noyade, méritaient votre compassion.

Monsieur le Président, en parcourant le communiqué du Conseil des ministres de ce Mercredi 1er Aout 2018, j’ai eu la décevante surprise de constater que vous n’avez nulle part parlé de plages, de noyades ou encore de corps de jeunes Sénégalais qui ont été rejetés par la mer à Guédiawaye .

Monsieur le Président, le Colonel Papa Ange Michel Diatta, commandant du Groupement d’incendie et de secours numéro 1 de Dakar de la Brigade Nationale des Sapeurs-Pompiers a annoncé 40 morts par noyades en l’espace de deux mois. Rien qu’à Guédiawaye, ce week-end, la mer a pris la vie à 11 jeunes qui, voulant profiter des vacances et de cette forte canicule, ont fini par être pris par les vagues d’une mer en furie.

Ces jeunes, Monsieur le Président, sont aussi des Sénégalais, ils avaient des familles qui souffrent encore de cette lourde perte et qui ont aussi mérité d’être consolées, d’être apaisées.

Monsieur le Président, ces jeunes méritaient un mot ou même une minute de prières pour le repos de leur âme. Leurs familles avaient besoin d’entendre le Président de la République se prononcer sur ce drame et annoncer des mesures idoines pour que de tels drames arrêtent de se produire dans nos plages.

Monsieur le Président, puisque vous nous avez royalement ignoré dans votre Conseil ministres, laissez-nous crier toute notre rage après cet amer constat de votre silence pesant face à un phénomène qui risque d'arracher la vie à d'autres jeunes citoyens sénégalais si rien n’est fait. Est-ce une omission ou un simple mépris à l’endroit des fils de la Banlieue ? Ou me diriez-vous peut être simplement que vous n’étiez pas au courant de ces morts ?

Monsieur le Président, la Banlieue mérite un meilleur traitement de votre part, nous méritons que vous donniez de fermes instructions pour que cette plage de Guédiawaye n’emporte plus autant de vies. Ne nous dites surtout pas que les parents doivent empêcher les jeunes de fréquenter la plage, car vous avez été jeune et vous avez traversé cette période de la vie avec tout ce qu’elle comporte.

Monsieur le Président, en plus de vos condoléances, nous nous attendons à ce que vous preniez vos responsabilités avec vos services compétents et vos moyens si dissuasifs, pour que la fréquentation des plages par les jeunes en cette période, celle de Guédiawaye qui est particulièrement dangereuse, soit encadrée afin d’éviter les noyades et autres drames qui peuvent s’y passer.

Monsieur le Président, nous vous avions élu pour que nos problèmes soient aussi les vôtres. Alors quand nous subissons un tel chagrin, vous devez pleurer avec nous.
Respectueusement.

Aminata Linguère Walo Ndiaye
GUÉDIAWAYE



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2OzSvhX
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire