Les Nouvelles

lundi 3 septembre 2018

Maître El Hadji Diouf met le feu dans le “Macky”: “Ce régime-là est dangereux, parc qu’il fait du ‘ma taay"

Maître El Hadji Diouf met le feu dans le “Macky”: “Ce régime-là est dangereux, parc qu’il fait du ‘ma taay
Maitre El hadji Diouf fusille le « Macky », dans une entretient accorde a Vox Pop. « Quand des nullards gouvernent le pays, ça devient grave », assène-t-il, faisant allusion au décret, portant révocation de Khalifa Sall de ses fonctions de Maire. Le tonitruant avocat ne manque pas de dénoncer le parrainage, tout en clouant au pilori les transhumants. « Vraiment, j’ai pitié de Macky Sall. Un Chef d’Etat doit avoir des connaissances juridiques. Il doit être outillé en Droit. S’il n’a pas appris le Droit, il doit être entouré de grands juristes, libres, indépendants, compétents, mais aussi honnêtes. Je constate que depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir, de nombreuses décisions malheureuses, sans aucun fondement légal sont prises.

Parce que Macky ne peut pas savoir et comprendre la réalité juridique. Il n’a pas le droit de faire moins que Wade en matière de démocratie. Les juristes du Palais et du gouvernement ont cette fois ci, franchi la zone rouge…..je pense que les Sénégalais doivent porter plainte contre les conseillers juridiques du Palais pour injures publiques. Parce que, c’est le peuple sénégalais qui a été insulté. Si on se fonde sur une condamnation frappé d’un pourvois en cassation, pour révoquer un Maire. C’est parce qu’on insulte l’intelligence et le niveau de connaissance des Sénégalais.
»

L’avocat ne s’arrête pas là. « J’ai honte, le peuple sénégalais est non seulement indigne. Mais, il se demande si ceux qui sont au pouvoir ne sont pas tout simplement des nullards. Quand des nullards gouvernent un pays, ça devient grave. Et si on est entouré de juristes nullards, on ne peut que prendre des décisions nulles. Notre pays vit des heures les plus sombres de sa démocratie », martèle Maître El hadji Diouf
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire