Les Nouvelles

lundi 24 septembre 2018

Mon témoignage sur Bruno Diatta ( Sidiki Kaba )

Je prends ma plume depuis New York où je vais livrer à l’Assemblée Générale des Nations Unies le message du Président de la République Macky Sall sur les défis et les enjeux de notre monde troublé . C’est un immense honneur et un grand privilège pour moi . Je m’efforcerai de bien m’acquitter de cette tâche de représentation.
Mon témoignage sur Bruno Diatta ( Sidiki Kaba )
Je voudrais tout d’abord magnifier le geste d’humanité et d’élégance républicaine du Président de la République Macky Sall qui a renoncé à son voyage, alors que son avion était en roulage sur le tarmac de l’aéroport Leopold S Senghor de Dakar , lorsqu’il a appris la terrible nouvelle de la disparition brutale de Bruno Diatta. C’est le plus bel hommage qu’il vient de rendre, en son nom et au nom de la Nation, à la mémoire d’ un de ses plus proches collaborateurs.
Il m’appartient, en tant qu’autorité de tutelle de livrer à mon tour , avec émotion et humilité,mon témoignage.
Je suis dévasté par la douleur pour la perte d’un des plus illustres fils du Sénégal qui a contribué largement à son prestige diplomatique et à son rayonnement international.
Bruno Diatta fut un diplomate émérite qui a servi avec une extrême loyauté républicaine tous les Présidents successifs du Sénégal, de Senghor à Macky Sall en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade . Et cela , durant 41 ans et sans discontinuité. Un véritable record de longévité rarement égalé. À juste raison : On ne se sépare pas d’une pépite de diamant qui illumine généreusement les arcanes sinueuses de la diplomatie.
La frêle et élégante silhouette de Bruno Diatta a toujours précédé les têtes couronnées , les chefs d’état et de gouvernement et les éminentes personnalités qui défilèrent dans notre pays à l’occasion de visites officielles et d’Etat.
Bruno Diatta fut grand diplomate et un républicain qui a assumé ses missions avec rigueur, probité et compétence et sans jamais laisser apparaître une quelconque lassitude.
Sa longévité au protocole d’Etat l’a mis en situation de connaître des secrets d’Etat. Or le secret est lourd à porter. Il a su porter ces secrets , sa vie durant avec admiration, et il les a emportés avec dignité dans sa dernière demeure. Il n’a jamais été la source d’une fuite sur des secrets d’état. Il était la parfaite incarnation de l’homme secret et discret qui vouait le plus grand respect aux institutions de l’Etat et aux autorités républicaines .
Connu de l’Etat mais inconnu des populations, il plonge pourtant ses racines familiales dans plusieurs ethnies respectables du pays . C’était un Prince ; et il a vécu en Serviteur de l’Etat . Exigeant avec lui -,même et méticuleux jusqu’au plus petit détail dans l’exécution de ses missions . Ne disait-il pas que le diable est dans le détail ? Un détail qui pourrait être à l’origine d’un incident diplomatique.
Il n’a jamais ménagé ses efforts pour servir ses compatriotes dont le bonheur passait avant les siens.
Je l’ai connu à l’internat au lycée Vanvolhoven ( actuel lycée Lamine Gueye). Son jeune frère Benjamin Diatta est mon ami. Il avait, déjà, la mise impeccable et son élégance était raffinée. Il était réservé. Sa conduite correcte le prédestinait à une brillante carrière diplomatique. Il choisit le Protocole réputé être le domaine le plus difficile et le plus ardu de la diplomatie. Il y excella selon des témoignages concordants.
Il a inspiré des générations de jeunes diplomates qui lui vouent encore un respect et une affection incommensurables .
Il fut aussi un bon père de famille , un bon époux, un bon voisin et un bon ami avec des qualités humaines et intellectuelles exceptionnelles qu’il partagea avec tout le monde.
Repose en paix Bruno. Que le Seigneur t’accueille en son paradis éternel.
Me Sidiki Kaba Ministre des Affaires étrangères et des Senegalais de l’extérieur.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MUu3pm
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire