Les Nouvelles

samedi 15 septembre 2018

Parrainage : 0,8 à 1%. Ou si Macky voulait être candidat unique (Par DR Ahmed Khalifa Niasse)

Le jeu de la politique dont je m’éloigne de jour en jour, âge avancé et pragmatisme politique obligent, consiste à tendre des pièges qui n’attirent pas l’attention. Si l’on retourne à la loi électorale, notamment en ce qui concerne le parrainage celui-ci a, à la fois, un plancher et un plafond. Ne pas atteindre le plancher c’est être exclu. Mais qu’en sera-t-il réellement du franchissement de ce plafond la ?
Parrainage : 0,8 à 1%. Ou si Macky voulait être candidat unique (Par DR Ahmed Khalifa Niasse)
Car franchir le plafond de 1% c’est aussi être hors norme.
Et pour raisonner par l’absurde il y a lieu de poser la question suivante : Et si un candidat obtenait 65% au parrainage ?

Cette situation invite à une réflexion.
Mais à côté de cette hypothèse de l’extrême il y a une autre plausible celle-là. Elle consiste à ce que les Mackystes s’auto plafonnent à 1% et déclarent le sur plafonnage hors la loi. Résultat : les impopulaires s’auto excluent. Ceux qui sur plafonnent se font exclure par le Conseil Constitutionnel de l’APR.

En définitive, par ce marathon d’auto exclusion, ou exclusion par CREI ou révocation, il reste à parfaire ce palmarés du Macky conquérant. Par la comptabilité électoralement macabre pour les démunis de 65000 voix.

Il reste maintenant à savoir s’il y aura des exclus par trop plein de parrains. Si c’est le cas nous aurons devant nous un Macky Conquérant sans concurrent en dehors des candidats cancourangs.

Ce qui ferait des prochaines élections un véritable Festival du Rire. Mais un rire jaune tout de même, parce qu’il s’agit de l’avenir de notre pays et de nos enfants.
DR AHMED KHALIFA NIASSE
 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2xk9Tze
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire