Les Nouvelles

jeudi 13 septembre 2018

Routes et transports : 10 raisons pour parrainer et réélire Macky Sall (Par Mamadou Moustapha FALL)

Routes et transports : 10 raisons pour parrainer et réélire Macky Sall (Par Mamadou Moustapha FALL)


Le coup d’envoi de la compétition pour l’élection présidentielle du 24 février 2019 est donné le 27 août 2018. Les candidats à la candidature sont nombreux, laissant peu de place à une bonne lisibilité de l’offre politique. Mais force est de reconnaître que, de tous ces prétendants à la magistrature suprême, SEM Macky Sall est le meilleur aussi bien par son parcours politique que par son action à la tête de notre pays.  Parrainons-le parce que, dans le secteur dans transports de tous ordres :

1.         il met en œuvre d’importants projets de réhabilitation et de construction de routes sur toute l’étendue du territoire (désenclavement de l’île à Morphil, route Nioro - Dinguiraye - Keur Ayib, route Joal - Samba Dia - Djiffère, échangeur de l’Emergence Aliou Sow, prolongement de la Voie de dégagement Nord (VDN), route Touba – Dahra –Linguère, route Passy – Foundioungne, route de l’Hydrobase, route Tivaouane – Touba Toul – Khombole, route Dialacoto – Mako, route de Tobor,  qui font partie des 1362 kilomètres construites entre 2012 et 2017). Il a enrichi le réseau autoroutier avec un objectif de 186 km d’autoroute d’ici 2019.

2.         il a construit dans les campagnes 2117 km de pistes rurales.

3.         il a réalisé plus de 20 ponts, dont 6 en chantiers avec le pont sur le fleuve Gambie qui sera mis en service avant la fin de l'année 2018 et qui désenclavera définitivement la Casamance. La construction du pont de Foundiougne est en bonne voie.

4.         il investit annuellement 45 milliards pour l’entretien routier.

5.         en 2017, il a réalisé 25 projets facilitant la circulation des personnes et des biens avec la construction de 817 km de routes et 687 km de pistes rurales.

6.         il a révolutionné le secteur des transports avec Train express régional (TER) d’un coût de 568 milliards FCFA pour la première phase, plus grand chantier du Sénégal indépendant, grâce à l’effort de l’Etat et l’appui des partenaires. 115 000 personnes seront transportées par jour. Le TER aura un triple avantage : opportunités d’emplois, gain de temps, conditions de transport meilleures.

7.         il a décidé de faire bénéficier à la région de Dakar du bus rapide sur des voies réservées (BRT) qui reliera Guédiawaye et Dakar Ville grâce à un montant de 132 milliards et qui transportera à terme 300 000 personnes par jour.

8.         il a renouvelé le parc de véhicules de Dakar Dem Dikk (DDD) avec l’acquisition de 475 nouveaux autobus. Aujourd’hui, Sénégal Dem Dikk dessert tous les coins du pays avec à la clé le confort, la sécurité et la ponctualité. Pour le transport urbain aussi, il faut noter que 1102 minibus sont déjà mis en circulation à Dakar et près de 500 dans les régions.

9.         il a insufflé plus de dynamisme au Port autonome de Dakar (PAD) qui a investi 56 milliards pour ses terminaux vraquier et pétrolier sans compter la stratégie de spécialisation des quais. Pour le transport de voyageurs, les navires Aguène et Diambogne sont mis à l’eau avec une baisse du billet de la traversée Dakar-Ziguinchor de 12500 FCFA à 5000 FCFA. Pour améliorer les conditions d’accès aux ports, il a été décidé le dragage et le balisage de l’embouchure de la Casamance. Le navire Mame Coumba Lamb relie Dakar et  Rufisque. Le port de foundiougne-Ndakhonga est déjà inauguré.

10.      Dans le cadre du transport aérien, le Président Macky Sall a ordonné une bonne politique d’infrastructures aéroportuaires avec notamment la réhabilitation des aérodromes régionaux et la mise en service d’Air Sénégal SA qui a acquis deux nouveaux aéronefs. Grâce à son pragmatisme, l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) est ouvert pour le bonheur des passagers et n’a rien à envier aux grandes infrastructures du monde.
Oui, parrainons et réélisons Macky Sall car, grâce à son action, des milliers de Sénégalais voyagent mieux et des hameaux jadis difficile d’accès sont aujourd’hui connectés au reste du pays.




« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire