Les Nouvelles

mardi 23 octobre 2018

En tournée à Paris: Abdoul Mbaye décrit une situation économique catastrophique

Le président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le travail (Act) Abdoul Mbaye a échangé avec les Sénégalais de la Diaspora, notamment ceux de Paris. Au cours de cet échange, l’ancien Premier ministre a peint un tableau sombre de la situation économique du Sénégal.
En tournée à Paris: Abdoul Mbaye décrit une situation économique catastrophique
En conférence-débat avec ses militants de Paris (capitale française) où il séjourne, le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), a présenté un exposé sur la situation économique du pays.

En effet, selon Abdoul Mbaye, l’analyse économique repose d’abord sur l’étude de statistiques. Or, constate le candidat à l’élection présidentielle 2019, « notre conception de la statistique est devenue très particulière, car il existe ce que l’on pourrait désigner comme un  nouveau management des statistiques ». Il dénonce ainsi des statistiques mensongères. « Tout commence avec l’Agence nationale des statistiques et de la démographie (Ansd) confiée à un personnage important du parti au pouvoir, puis plus tard, on fera de même avec le ministère de l’Economie et des Finances (Mef) qui en assure la tutelle », souligne Abdoul Mbaye dans un communiqué.

Entre autres griefs sur la gestion économique du pays, le Président de l’Act fustige « une politisation de l’administration sénégalaise en accéléré depuis l’an 2014 et qui n’épargne plus aucun de ses recoins ». Aujourd’hui, au Sénégal, se désole M. Mbaye, « nous devons faire avec des statistiques mensongères, des statistiques oubliées ou cachées, des statistiques ré-évaluées ».

Dans sa logique de démonter la politique économique du gouvernement de Macky Sall, le patron de l’Act a évoqué l’autosuffisance en riz tant chantée par le régime actuel. « Le mensonge sur l’autosuffisance en riz en fin 2017 a été entretenu jusqu’en Juin 2017 par des déclarations incroyables du même ministre, qui a dû reconnaître face au maintien des importations à leur niveau antérieur, que cela ne serait finalement pas possible », relève Abdoul Mbaye. Il n’a pas manqué de s’offusquer du fait que les réformes électorales sont décidées sans consultation, créant une situation de tension dont un pays qui se construit, n’a guère besoin.

Selon lui, « l’émergence ne se mesure pas par un taux de croissance mais s’apprécie par le constant d’une transformation structurelle de l’économie ». Pour ce faire, il préconise la recherche systématique de valorisation locale de nos productions minières afin de créer de l’emploi et de la croissance.

Dans le souci de redorer le blason de l’économie sénégalaise, Abdoul Mbaye compte améliorer la gouvernance par la réduction du pouvoir présidentiel et la construction de l’indépendance de la Justice.





L'As

 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PPH1af
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire