Les Nouvelles

mardi 23 octobre 2018

Salihou Keita répond au président de l’ACT : « Abdoul Mbaye, le pays n’est pas en danger »

Salihou Keita répond au président de l’ACT : « Abdoul Mbaye, le pays n’est pas en danger »


Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), Abdoul Mbaye, en tournée à Paris où il a rencontré la communauté sénégalaise, a accusé l’ANSD de traficoter, en complicité avec le gouvernement, les chiffres de l’économie nationale.

Selon lui, il considère le Sénégal est un pays surendetté avec une trajectoire de dette non viable. Mais, pour l’économiste, responsable APR Dakar-plateau, Salihou Keita, les propos de M. Mbaye sont infondés et démontrent qu’il n’a aucune maîtrise des questions statistiques.

Dans une note qui nous est parvenue, en réponse aux propos susmentionnés du leader de l’ACT, le responsable APR Dakar-Plateau avance : « lorsque les performances sont bonnes, la chanson classique des opposants est que les statistiques sont manipulées pour les rendre conformes aux volontés politiques. Mais, en cas de contre-performances, les opposants brandissent les chiffres de ces mêmes institutions productrices de données pour dire que l’échec du Président Macky Sall est confirmée par les chiffres ‘’officiels’’ ».

Selon lui, le Sénégal a enregistré des progrès considérables sur le plan des agrégats macroéconomiques, après juste quatre années de mise en œuvre du PSE et, les résultats sont concrets et visibles.

« Aujourd’hui, le gouvernement du Sénégal a réussi à mettre le pays sur un sentier de croissance forte et soutenue de 7,2 %. Une situation qui prédit que le pays est véritablement sur la bonne voie pour atteindre un taux de croissance de qualité à deux chiffres. Le pays n’est pas en danger», nous apprend la note, pour qui, cette performance est réalisée dans un contexte macro-économique sain, avec un taux moyen d’inflation resté en-deçà de la norme communautaire UEMOA de 3% sur la même période.

Parlant du déficit budgétaire et du niveau d’investissement, l’économiste déclare « le déficit budgétaire est passé de 6,7% en 2011 à 3,7% en 2017 et devrait selon les estimations, se situer à 3,5% en 2018. Le niveau d’investissement est à hausse, avec une croissance moyenne de 7,6% sur la période 2014-2018, principalement porté par le dynamisme de l’investissement privé ».

Poursuivant ses propos, il ajoute que le gouvernement a engagé d'importantes actions pour relever le défi de la mobilisation optimale des ressources internes qui ont progressé en moyenne de 10% par an sur la période.

Concluant ses dires, M. Salihou Keita pense qu’il temps que M. Mbaye arrête son théâtre d’illusions et de frivolité pour renouer avec un style d’opposition constructive, au service de la nation.

 



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2AnQr7p
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire