Les Nouvelles

lundi 5 novembre 2018

M. le Premier Ministre Aguibou Soumaré, vous avez abandonné le bateau Sénégal en pleine crise avec un taux de croissance de 2,2% en 2009. De grâce, plus de retenue !

M. le Premier Ministre Aguibou Soumaré, vous avez abandonné le bateau Sénégal en pleine crise avec un taux de croissance de 2,2% en 2009. De grâce, plus de retenue !
Monsieur le Premier Ministre,
Vous avez été nommé Premier Ministre du Sénégal en remplacement de Macky Sall, le 19 Juin 2007 et démis le 30 Avril 2009, soit un an dix mois et onze jours ( presque deux ans comme Premier ministre).

Durant votre magistère, le taux de croissance économique du Sénégal était de 2,2% en 2009 contre 3,2 % en 2008 contre 4.9% en 2007.

Il est vrai Monsieur le Premier Ministre que la conjoncture internationale n'était pas favorable avec la crise des subprimes, ce qui a eu comme effet, le ralentissement de l'activité économique mondiale et nationale. Qu'à cela ne tienne, votre expertise vous aurait certainement permis de prévenir ces contrecoups par une restructuration de l'économie vers les secteurs porteurs de croissance et surtout, par une gestion orthodoxe des finances publiques.

Rien de tout cela, les dépenses de prestige ont pris le dessus sur celles d'investissement et l'inflation qui dépassait la barre des 3%, a complètement érodé le pouvoir d'achat des Sénégalais. Et c'est exactement durant cette période que vous avez demandé au Président Wade de.vous décharger puisque vous étiez sans solution et épuisé,. Vous avez donc, au lieu de faire face, comme un bon commandant, (comme Sakho et Loum qui ont tenu face aux politiques mortifères des ajustements structurels), abandonné le bateau Sénégal en plein océan et les Sénégalais à leur triste et douloureux sort.

Maintenant Monsieur le Premier Ministre, vous revenez nous dire que vous aimez ce pays et qu'il est au bord de l'abîme. Désolé, mais tout vous dément ( les chiffres et la réalité ) et rien ne milite en votre.faveur( le dernier rapport du Fmi et Mo Ibrahim).

Bref, je vous demanderai seulement de faire preuve de plus de responsabilité et de mesure. Vous êtes certes compétent ( en toute bonne foi) mais Monsieur le Premier Ministre, entre 2008 et 2009, le peuple sénégalais a vécu une situation infrahumaine pour reprendre le mot d'Éric Toussaint dans son livre :<< La Bourse ou la Vie. La Finance contre les peuples >>.
Je pourrais par exemple, évoquer la situation des prix des denrées de première nécessité durant cette période mais je préfère oublier puisqu'on est dans une autre ère sous Macky Sall, celle de la baisse des prix.

Aussi, savez-vous Monsieur le Premier Ministre, qu'une économie qui fait 7% de croissance en 2017, qui finance ses investissements sur fonds propres avec des programmes phares comme le Pudc, Promovilles et les finacements de la DER, qui paie ou qui anticipe le paiement des salaires de ses agents, qui soutient les populations et qui a des indicateurs macro économiques sous contrôle, n'est certainement pas mal gérée et ni en banqueroute ?

Et ça, Monsieur le Premier Ministre , vous le savez ! Les mots ont leur sens Monsieur le Premier Ministre et entre le technocrate et le politicien, il n'y a que l'objectivité qui les différencie. Vous n'êtes pas n'importe qui pour analyser la réalité économique du Sénégal n'importe comment !

Sentiments patriotiques cher compatriote.






Cheikh NDIAYE
Anc.Conseiller Technique/ Primature
Conseiller Technique Présidence de la République
Responsable politique Apr Grand yoff
Conseiller Municipal



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2qrQDNe
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire