Les Nouvelles

mercredi 28 novembre 2018

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»

« Aujourd’hui, c’est le ‘’temps’’ du Président Macky Sall, oublions nos divergences pour travailler à sa réélection dès le 1er tour au soir du 24 février 2019 ». Cet appel a été lancé ce samedi 24 novembre, à Thiès, par le directeur général des Impôts et Domaines, Cheikh Ahmed Tidiane Bâ. le président du mouvement « La cellule d’appui pour le triomphe de Benno (catB) » était l’invité d’honneur du meeting organisé par les femmes du mouvement « And Suxxali Thiès ».
«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»
« c’est le ‘’temps’’ du président Macky Sall, il faut qu’on travaille ensemble pour la réélection de notre candidat, et si nous avons des divergences, ce qui est normal en politique, nous gérerons cela après le 24 février ».

Ce sage conseil est du directeur général des Impôts et Domaines, qui dit être venu à Thiès pour « soutenir un ami, un jeune frère, le président du mouvement ‘And Suxxali Thiès’, M. Mouhamed el Habib Niang ».

Selon Cheikh Ahmed Ttidiane Bâ, « dans tous les coins du Sénégal, tous les leaders doivent se donner la main, puisque la force c’est l’union, la désunion ne peut rien apporter au président Macky Sall ». Selon lui, ce dernier « nous demande de combattre dans l’unité ».

Le fils de la Médina dit avoir, lui, créé le mouvement « la cellule d’appui pour le triomphe de Benno (catB) » pour justement soutenir le Benno, donc le président Macky Sall pour sa réélection au soir du 24 février 2019. Expliquant qu’« il y a des gens qui ne sont pas des politiques, qui ne se retrouvent pas dans le modèle politique qui est aujourd’hui connu au Séné-gal », Cheikh Ahmed Tidiane Bâ explique avoir mis son pied son mouvement pour, justement, convaincre ce genre de personnes à voter pour le Président Macky Sall.

Aussi, invite-t-il à la nécessité de « repenser l’organisation politique dans ce pays-là ». Le président du mouvement « la cellule d’appui pour le triomphe de Benno (catB) » dit « voir beaucoup de mouvements, nous voyons même des gens qui sont dans le parti et qui créent des mouvements » et appelle à repenser tout cela, à y mettre de l’ordre. Toutefois, estime-t-il, « tout cela, nous le verrons après le 24 février ».

Thiès étant présentée comme une « ville politique difficile », Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, qui dit « garder l’espoir » qu’elle tombe enfin dans l’escarcelle présidentielle, s’est dit « rassuré au vu, souligne-t-il, de l’impressionnante mobilisation qu’a réussie El Habib Niang qui a su rassembler autour de lui plusieurs forces ». Rappelant que « la politique est un travail sur le terrain », le directeur général des Impôts et Domaines a confié que « ce que nous avons vu à Thiès, c’est la somme des efforts déployés sur ce terrain qui a permis aujourd’hui au président du mouvement ‘’And Suxxali thiès’’, de mobiliser de façon exceptionnelle ».

Après avoir expliqué sa présence à Thiès par le fait « d’être sur le terrain depuis fort longtemps », il dit aussi être venu en force avec ses militants de la Médina « pour montrer que sur le terrain, nous travaillons tous pour la victoire du président Macky Sall au 1er tour au soir du 24 février ».

Il se réjouit d’avoir vu à Thiès, une mobilisation exceptionnelle en faveur du président de la République, « ce qui nous rassure, nous réconforte ». Et de confier que « notre religion est faite, le Président Macky Sall sera réélu à coup sûr. Nous allons travailler en parfaite intelligence avec le mouvement ‘’And Suxxali Thiès’’ ».

Pour sa part, le président de « And Suxxali Thiès » a rappelé que son mouvement a pour vocation de « mutualiser nos idées et nos compétences pour jouer pleinement notre partition dans cette quête quotidienne et collective de mieux-être et de mieux-vivre ». Ce qui, souligne Mouhamed El Habib Niang, « nous a permis d’enregistrer des acquis prometteurs, en une année d’activités. c’est ainsi que plus d’une cinquantaine de groupements féminins ont pu bénéficier de renforcement des capacités de leurs membres dans plusieurs domaines d’activités ».

L’organisation de cette rencontre politique consistait donc pour les femmes de ce mouvement, à « magnifier les actes de solidarité agissante déjà posés » mais aussi et surtout, à « baliser la voie vers d’autres horizons tout aussi prometteurs ». Ce, dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSe). Selon M. Mouhamed El Habib Niang, « cette option s’est traduite par la collecte de plus de 7 000 signatures dans le cadre du parrainage ».







Cheikh Kamara, Le Témoin

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»

«Réélisons d’abord le Président Macky Sall le 24 février, pour nos divergences on verra après...»



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/Reelisons-d-abord-le-President-Macky-Sall-le-24-fevrier-pour-nos-divergences-on-verra-après_a237927.html
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire