Dans un entretien accordé à la chaîne France 24 lors de son séjour à Paris, le Président Macky Sall est revenu sur la menace terroriste au Sahel et sur le manque de moyens des pays de la sous-région pour lutter contre ce fléau. Suite aux appels de plusieurs chefs jihadistes actifs au Mali auprès de la communauté peulhe, le président demande à ses compatriotes peulhs à ne pas céder à ceux-ci. Le chef de l’Etat du Sénégal a également été interrogé sur les questions de politique intérieure à moins de quatre mois de l’élection présidentielle. Accusé par Amnesty International et l’ONU de tout faire pour éliminer ses opposants, notamment Khalifa Sall, l’ex-maire de Dakar condamné à cinq ans de prison, et Karim Wade, le fils de l'ancien président, qui vit en exil au Qatar, Macky Sall s’est défendu en rappelant que "personne n’a été éliminé volontairement, la preuve il y a plus de cent candidats déclarés". Et de rappeler son objectif politique : "gagner la Présidentielle dès le premier tour".



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2OGASf8
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours