Les Nouvelles

mercredi 5 décembre 2018

Brèche de Saint-Louis: La cinglante réponse de Babacar Gaye à Sophie Gladima Siby qui accuse Wade

Brèche de Saint-Louis: La cinglante réponse de Babacar Gaye à Sophie Gladima Siby qui accuse Wade
Face aux députés pour le vote du budget de son département, le ministre des Mines et de la Géologie, Aïssatou Sophie Gladima Siby a accusé lundi, Abdoulaye Wade d’être à l’origine de la série de drames notés dans la brèche de Saint-Louis. 

La réponse du porte-parole de Wade ne s’est pas faite attendre. Sur sa page facebook, visitée par Leral.net, Babacar Gaye pour ne pas le nommer, a qualifié les accusations d’Aïssatou Sophie Gladima Siby de « délires d'une fofolle »

"Si Abdoulaye Wade avait écouté les géologues, des pêcheurs n’allaient pas perdre la vie au niveau de la brèche de Saint-Louis qui est devenue une embouchure. Car, en une nuit, on est passé de quatre mètres à huit mètres", a-t-elle dit, en réponse aux députés de l’opposition qui lui rappelait son passé de ministre sous le régime d’Abdoulaye Wade.

La réponse du porte-parole de ce dernier ne s’est pas faite attendre. Sur sa page Facebook visitée par Leral.net, Babacar Gaye pour ne pas le nommer, a qualifié les accusations d’Aïssatou Sophie Gladima Siby de « délires d'une fofolle ».

Nous publions ci-dessous in extenso la publication de Babacar Gaye. "Voilà comment une femme égarée, repêchée par @Macky_Sall des abysses d'un oubli certain, tente de justifier l'incompétence d'un régime qui peine à trouver des solutions à la dégradation de l'environnement et aux risques de disparition de la ville de Saint-Louis, en faisant porter à Me Wade la responsabilité de leurs errements.

En effet, pour endiguer les inondations qui frappaient la ville de Saint-Louis depuis 1954, Me Abdoulaye Wade s'était adossé à de sérieuses études d'éminents spécialistes.

Pour s'en convaincre, merci de relire l'étude des professeurs Paul Durand, Brice Anselme et Yves-François Thomas publiée en 2009
, «L’impact de l’ouverture de la brèche dans la langue de Barbarie à Saint-Louis du Sénégal en 2003 : un changement de nature de l’aléa inondation ? », publiée dans Cybergeo : Un Journal européen de Géographie sur Environnement, Nature et Paysage (document 496 pages).

La politique politicienne ne permet pas tout Mme #GladimaSiby ".



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2DZK9gC
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire