Journée nationale de l’élevage : le Parti de la réforme mobilise, Amadou Dawa Diallo liste les défis à relever

Le département de Ranérou a vécu, ce samedi, au rythme de la célébration de la journée nationale de l’Elevage, présidée par le Chef de l’Etat, Macky Sall. Responsable politique dans ledit département, Amadou  Dawa Diallo,  Secrétaire général du Parti de la Réforme (PR), a réussi le pari de la mobilisation de ses militants et sympathisants pour accueillir le Président Macky Sall. Une occasion pour revenir sur les difficultés qui assaillent son terroir.

C’est un Secrétaire général du Parti de la Réforme (Pr) sensible aux problèmes de son terroir qui a tenu à faire face à la presse. Amadou Dawa Diallo, a d’emblée exprimé le souhait de voir un contrôle sanitaire des animaux en transhumance qui, a-t-il soutenu, «  sont souvent   à l’origine de beaucoup de maladies animales ». C’est pourquoi, il appelle l’Etat à veiller au contrôle sanitaire des animaux en transhumance pour éviter, conseille-t-il, la contamination du cheptel sénégalais.

 

 

Poursuivant, il a rappelé qu’après les intempéries de cette année, il y a eu, à l’en croire,  la fièvre aphteuse qui a causé, indique-t-il,  beaucoup de dégâts dans le département de Ranérou. Et pourtant, a-t-il souligné, le Sénégal fait certes partie des ensembles communautaires (Uemoa, Cedeao) et est signataire  des Traités et Accords internationaux qui lui permet, renseigne-t-il, d’avoir un  droit de regard sur ce qui se passe sur son territoire. « Laisser des ruminants transiter des pays frontaliers vers le Sénégal sans un minimum de contrôle de l’état sanitaire du bétail pose un sérieux  problème alors que l’Etat investit chaque année des milliards de francs Cfa à travers le ministère de l’Elevage pour la bonne santé du cheptel sénégalais », a fait savoir Amadou Dawa Diallo qui regrette que les pays frontaliers n’aient pas forcément une politique sanitaire par rapport à leur cheptel .

 Ce qui fait, dit-il, qu’un cheptel malade en provenance des pays frontaliers peut contaminer le nôtre avec des pertes énormes. M. Diallo pense qu’un contrôle sanitaire à l’entrée aiderait le bétail à mieux se porter.

Par ailleurs,  abordant la problématique liée à la migration vers l’embouche bovine , Amadou Dawa Diallo, a lancé un appel au gouvernement pour la mise en place  des unités de conservation et de transformation des produits laitiers compte tenu, soutient-il, que  Ranérou est l’un des grands départements producteurs du lait. Car, il reste convaincu que ces unités  aideraient notre pays à diminuer sa facture laitière qui s’élève à 9 milliards de francs Cfa.

Il n’a pas tari de remerciements au Chef de l’Etat, Macky Sall relativement au choix porté sur Ranérou « C’est sa première sortie officielle après son congrès d’investiture éclatant à Dakar Aréna. Ce choix dénote l’intérêt que le président de la République porte pour le département. Ranérou est honoré  d’avoir accueilli la 5ème édition de la Journée nationale de l’élevage», a-t-il dit.

Malgré les nombreux Les efforts consentis sont énormes. Tout de même, il dira que le département fait face à plusieurs difficultés au nombre desquels  le désenclavement, l’électrification, l’accès aux financements ,l’éducation (beaucoup d’abris provisoires), l’élevage intensif, etc.

 Ce qui lui pousse à dire que : « ma conviction est que Ranérou a besoin des initiatives pour l’accès aux financements des jeunes et femmes, pour désenclaver la zone notamment Ranérou-Houdallaye-Sallalatou, Vélingara-Thionokh-Payar, Vélingara-Bembem-Mbakédji, Rn3-Louguéré Thioly-Ndiayène Sénou, Louguéré Thiolly-Badagor-Toukougal. »

Les éleveurs invités à réélire Macky Sall pour un second mandat

Dans un tout autre registre, il a invité les éleveurs à se mobiliser pour élire le président Macky Sall au premier tour de l’élection présidentielle de février 2019. « On espère que Ranérou sera le premier département en valeur relative. Jusqu’ici, en termes de parrainage, Ranérou est le premier département à réaliser à 112 % de son objectif et la région de Matam 110% contre les autres régions » a souhaité Amadou Dawa Diallo qui a fortement mobilisé pour réserver un accueil chaleureux au Président Macky Sall.


Journée nationale de l’élevage : le Parti de la réforme mobilise, Amadou Dawa Diallo liste les défis à relever



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2zR3EVy
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours