Macky Sall dénonce les retards du chantier de l’Université́ de Kaolack
En marge du Groupe consultatif 2018 pour le financement de la deuxième phase du Plan Sénégal Emergent (PSE), le Président Macky Sall a fortement dénoncé́ le fait que l’Université́ de Kaolack (Ussein) soit en chantier, alors que le projet a été lancé depuis cinq ans maintenant.
 
Selon nos sources, c’est le maire de Touba Abdou Lahat Kâ, mais, cette fois, avec sa casquette d’entrepreneur, qui était en charge d’exécuter une partie de ce marché, tout comme celui du marché de l’Université de Touba. En effet,  30% des travaux devront être exécutés par des entreprises locales sous forme de sous-traitance, pour se conformer à la loi en vigueur au Sénégal.
 
Macky Sall a ainsi exhorté les privés sénégalais à faire dans le fast and track, tout en promettant de conduire des réformes structurelles hardies, surtout dans le secteur de l’administration qui se distingue parfois par des retards incompréhensibles.
 
Reste à savoir si Abdou Lahat Kâ au vu de son niveau, a les moyens nécessaires pour exécuter ce marché de l’Université de Kaolack et de Touba
 
Rappelons que le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Sénégal avait annulé le marché de l’entreprise américaine Awiai-Ergc dans le cadre projet de réalisation de l’université du Sine Saloum El hadji Ibrahima Niasse (Ussein), pour des problèmes de crédibilité du partenaire financier de cette entreprise.
 
Après une nouvelle procédure, les deux entreprises chinoises JIANGSY PROVINCIAL CONSTRUCTION et ‘’China Machinery Engineering Corporation’’ (CMES) vont poursuivre les travaux de l’université du Sine Saloum El hadji Ibrahima Niasse (Ussein), pour un coût de 65 milliards de francs Cfa.
 
Pour la réalisation du Lot 1 de l’Université du l’Ussein qui concerne les campus pédagogiques et sociaux de Kaolack, c’est l’entreprise chinoise Jiangsu Provincial Construction qui se chargera de la tâche et les entreprises sénégalaises réunies au sein des groupements Batipro et Sotracom, participeront à la réalisation de ce lot.
 
Les travaux du lot 2 (Campus de Fatick et de Kaffrine), seront réalisés par l’entreprise chinoise China Machinery Engineering Corporation (CMES) qui a gagné le marché après le départ des Américains. Cependant, pour se conformer à la loi selon laquelle 30% des travaux devront être exécutés par des entreprises locales sous forme de sous-traitance, le groupement d’entreprises sénégalaises, Otizia va participer à la réalisation du Lot 2 de l’Ussein.
 
Après la reprise du marché par ces entreprises chinoises, les travaux qui ont déjà accusé beaucoup de retards devaient redémarrer en fin février 2017.
 
 D’un coût de 65 milliards, cette université, d’une capacité d’accueil de 30.000 étudiants, est une université à vocation agricole. Ses campus seront installés sur les régions de Kaolack, Fatick, Kaffrine et Diourbel. Il y aura aussi un site à Toubacouta dans la région de Fatick.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://www.leral.net/Macky-Sall-denonce-les-retards-du-chantier-de-l-Université-de-Kaolack_a239497.html
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours