Le ministre conseiller, El Hadj Hamidou Kasse a réagi après le lancement par les leaders de l’opposition d’une « Plateforme opérationnelle de sécurisation des élections ». Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang, des représentants de Karim Wade et de Khalifa Sall ont signé hier une charte pour la transparence du scrutin, car ils estiment que le président Macky Sall veut passer en force et gagner au premier tour.

Le responsable de la communication du Président Sall pense pour sa part,  que ces leaders de l’opposition font de la « politique politicienne ».

« Ils savent que tout le processus électorale est contrôlé de bout en bout. La société civile, les observateurs internationaux, les partis politiques et la Commission nationale électorale autonome ( Cena) font contrôle systématique du scrutin. Il ne peut pas y a voir de fraude électorale au Sénégal. C’est une ère complétement révolue », a expliqué M. Kassé interrogé par RFI.

«Nous pouvons comprendre que pour préparer l’opinion à leur défaite, (ces) figures de l’opposition parlent de hold-up ou de fraude, mais c’est tout à fait exclu dans le système électoral Sénégal », a-t-il ajouté. Avant de conclure : « Nous nous mettons les chances de notre côté pour pouvoir remporter le scrutin dès le premier tour ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2LjBwyQ
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours