Le mouvement Reccu Fal Macky est scandalisé des engagements pris par les partenaires techniques et financiers au Groupe consultatif de Paris de financer à hauteur de 8 mille milliards la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse).
Abou Mbaye et ses camarades du mouvement Reccu Fal Macky estiment que le régime de Macky Sall a encore mis sur le dos du contribuable sénégalais une dette de presque 8 000 milliards.

«Ce n’est pas sérieux de la part de Macky Sall de prendre des engagements au nom du peuple sénégalais à la fin de son mandat. Cela va créer des difficultés à son successeur car il ne peut pas avoir un second mandat vu son échec et son impopularité chez les citoyens», lit-on dans un communiqué.

Suffisant pour les animateurs du mouvement d’inviter ce régime à arrêter de parler de Pse parce qu’ils estiment que la première phase a été un échec, dans tous les domaines. A titre illustratif, ils citent la Couverture maladie universelle. «Sur les 86 % inscrits de la population, seules 32 % en ont bénéficié», disent-ils, ajoutant qu'en ce qui concerne le Train express régional (Ter), c’est un projet «inapproprié, inopportun et inutile» au moment où les syndicats de la justice, de la santé et de l’éducation font la grève pour rentrer dans leurs droits.

S’agissant des Bourses de sécurité sociale, Reccu Fal Macky décèle une complaisance. «Ces bourses ne sont pas données aux nécessiteux mais aux militants et amis du pouvoir», révèle Abou Mbaye, ajoutant que le Pse ne peut même pas rendre émergent un village à plus forte raison un pays. Selon lui, c’est un plan qui permet d’enrichir une famille avec ses alliés et d’appauvrir davantage les populations.






PiccMi.Com



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2BzwSsf
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours