Sidy Lamine Niasse, un personnage de légende (par Mankeur Ndiaye)
J’ai réellement connu Sidy quand j’étais Directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur durant la période 2003-2009.

Sidy est un personnage particulièrement attachant, charmant, charismatique. Un homme bon. Un homme bien. Un homme de bien. Un homme de Dieu. Profondément attaché à sa religion, l’Islam, qu’il savait défendre et dont il connaissait les moindres subtilités, les plus complexes et les plus délicates interprétations.

Cette religion, il en avait une lecture de substance savantissime, j’allais écrire pédantissime, tant il adorait l’exégèse, la pensée abyssale des profondeurs que seuls les gens de haute culture osent taquiner, bannissait les banalités et savait, en tous temps, être lui-même, c’est-à-dire, l’homme des situations, l’homme de la situation. C’est cela un personnage de légende. Et Sidy en fut un. Incontestablement.

Sidy était aussi et surtout un combattant des libertés démocratiques, de la liberté de pensée et de conscience et de la liberté de la presse et d’expression.

Il avait fait de moi, un frère et un ami. Et surtout, un confident. Et je ne me l’expliquais pas. À ce jour, je ne puis me l’expliquer. Pourquoi autant de confiance à mon égard? Pourquoi autant de confiance en ma personne? Je n’ai jamais compris...Lui seul savait et je respectais ce choix sur ma personne, pour en faire un interlocuteur et un “intermédiateur” entre le président de la République et lui.

C’est ce rôle que Sidy m’a fait jouer durant ces cinq (5) dernières années, avec, naturellement, l’assentiment du Chef de l’Etat. Je peux témoigner de la qualité de leurs relations, devant un témoin vivant, Abdourahmane Camara, dont Sidy dira, devant le Président Macky Sall: “C’est mon homme de confiance depuis trente ans”. Quand j’ai quitté le Gouvernement en septembre 2017, Sidy a signé un édito pour saluer notre amitié et mon action durant les cinq (5) années passées à la tête de la diplomatie sénégalaise, sous le leadership du Président Macky Sall et avec sa confiance totale.

Les deux seules fois que le Président l’a reçu en audience au Palais, j’y étais et j’en étais le facilitateur. J’ai tenté de rétablir la normalité dans leurs relations interpersonnelles. J’ai mesuré combien ces deux hommes se vouaient un respect réciproque. Mieux que le respect, c’était en réalité une admiration mutuelle entre le Président Macky Sall et Sidy Lamine Niasse, nonobstant les différences de vues et d’approches de certains dossiers nationaux et internationaux.

Au fait et au vrai, Sidy, comme le Président, est un homme de vérité, courageux et intrépide. Il n’avait peur de personne et de rien. C’est un personnage de légende, qui a la forte et inébranlable conviction de la justesse de ses idées, de sa pensée, de sa voie qu’il sait si admirablement porter par une voix tremblotante inimitable, unique, faite de mélodie et de musicalité particulièrement subjuguante. Sidy, ses fans ne l’écoutent pas. Ils ne l’entendent pas. Ils boivent ses paroles.

Le charisme, c’est cela aussi et surtout. C’est en cela que Sidy est un homme exceptionnel, à la fois craint et adulé, avenant et rigoureux, ferme et courtois. Intraitablement attaché à son œuvre, Walf, qu’il a bâtie, à la sueur de son front et à la force de ses biceps. S’il y a un produit inaliénablement et intrinsèquement lié à son créateur, c’est bien Walfadjri. S’il y a un personnage intrinsèquement et inaliénablement lié à son produit, c’est bien Sidy Lamine Niasse. Je lui rends hommage et je témoigne qu’il est un homme de bien. Un ami et un frère vrai.

A ses épouses et à sa progéniture, sachez que vous avez connu et vécu avec un personnage de légende exceptionnel. Un patriote ardent. Un homme juste. Un homme de Dieu.

Une semaine à peine avant sa disparition, Sidy m’a appelé pour m’informer de l’accident de voiture dont il a été victime tout en m’assurant que tout était ok et qu’il se rétablissait peu à peu et qu’il me dispensait de passer le voir à la maison et qu’on se reverrait dès mon retour de voyage. Nous ne nous sommes plus revus. Dieu en a décidé autrement.

Merci Sidy pour ton amitié. À Dieu, Seigneur! Tu fus un grand Monsieur. Un grand homme. Un personnage de légende.





Ambassadeur Mankeur Ndiaye,
Ancien ministre des Affaires étrangères et des Senegalais de l’extérieur
Président de initiative pour la Transparence dans les Industries extractives
 



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2A8zzRO
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours