2019
Rationalisation des dépenses de l'Etat: Macky Sall annonce sa poursuite
La rationalisation des dépenses de fonctionnement de l’Etat se poursuit. Après la facture téléphonique de l’administration réduite "de façon substantielle, le même effort est en cours pour les dépenses en électricité, parc automobile et logements administratifs", a déclaré le chef de l'État Macky Sall, lors de son traditionnel discours à la Nation, prononcé ce mardi 31 décembre 2019.

"Les économies ainsi réalisées serviront à renforcer le financement de nos programmes sociaux", ajoute le Président Sall.

En à croire le chef de l'État, ses actions s'inscrivent "dans la logique de préparer l’avenir et cultiver de l’esprit de diligence dans l’administration et consolider la gouvernance sobre et vertueuse que nous avons érigée en principe de gestion des affaires publiques. Ainsi, la fin de de la routine bureaucratique pour une action publique plus diligente et plus efficace."



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/39wdhcs
via gqrds
Lutte contre les encombrements: Macky Sall promet la création d'une brigade
Pour mettre fin aux encombrements et à l’occupation anarchique des voies et espaces, le Président Macky Sall a instruit son gouvernement à proposer un projet de loi portant sur la création d’une Brigade spéciale.

« Je lance un appel solennel à une mobilisation nationale et citoyenne contre l’insalubrité et l’occupation anarchique de la voie publique. J’y invite instamment les élus locaux et les mouvements associatifs », a dit le chef de l’Etat dans son discours à la Nation.

« Comme vous le savez, le Gouvernement a déjà engagé les opérations de désencombrement. Elles seront poursuivies sur l’ensemble du territoire national avec l’appui de l’administration et des collectivités territoriales », a-t-il ajouté.

Il a fait savoir qu’un programme d’aménagement paysager urbain, de traitement et de valorisation des déchets, sera aussi mis en place sans délai, pour des villes vertes, zéro déchet.

En outre, le gouvernement proposera un projet de loi portant sur la créatio...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/37oH0lP
via gqrds
Justice: 709 détenus grâciés
Le président de la République, Macky Sall, vient d’accorder la grâce à 709 détenus. C'est ce que renseigne le ministère de la Justice. Celui-ci informe que 631 personnes ont bénéficié d'une remise totale de peines et 56 ont eu droit à une remise partielle. Des mineurs et personnes âgées ont aussi bénéficié de cette mesure.

«Toutefois, le président de la République n'a pas jugé opportun d’accorder le pardon aux auteurs de certaines infractions telles que le viol, la pédophilie, le vol de bétail et le trafic illicite de bois ou d'espèces protégées», renseigne le ministère de la Justice.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2FbET8S
via gqrds
Adresse à la Nation: Macky Sall menace les auteurs de viols et de violences faites aux femmes...
Le président de la République, Macky Sall a, comme le veut la tradition, prononcé son discours de nouvel an. À l’occasion, le chef de l’Etat a condamné avec fermeté la violence faite aux femmes, aux filles et aux enfants.

D’entrée, le chef de l’Etat précise que « la protection de la condition féminine et de l’enfance reste un défi de notre temps. Nous devons mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, et mieux protéger l’enfance ».

Car, explique-t-il : « Les femmes, les filles, sont nos mères, nos épouses, nos enfants. Elles constituent l’autre moitié sans laquelle notre tissu social est incomplet et méconnaissable. Dès lors, violenter une femme, violenter un enfant, c’est froisser et abîmer notre tissu social ».

C’est pourquoi, souligne-t-il, « j’ai soumis à l’Assemblée nationale, qui l’a adopté hier (lundi 30 décembre) à l’unanimité, un projet de loi qui criminalise désormais les actes de viol et de pédophilie. Ainsi, les peines applicables à ces acte...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/36dBFxL
via gqrds
Electricité:
L’ajustement des tarifs de l’électricité en vigueur depuis le 1er décembre, "n’entrainera aucune hausse du prix de l’électricité pour tous les abonnés relevant de la tranche sociale", a assuré le chef de l’Etat, Macky Sall.

Dans son message à la Nation à la veille du nouvel an, Macky Sall est revenu sur la réduction de la subvention au secteur de l’électricité, à l’origine d’un "ajustement des tarifs pour certaines catégories d’abonnés".

Il a assuré que "cette mesure n’entraînera aucune hausse du prix de l’électricité pour tous les abonnés relevant de la tranche sociale".

Depuis l’annonce de la hausse du prix de l’électricité, des citoyens et organisations sociales réunies au sein de la plate-forme "Nio Lank" multiplient les manifestations pour demander l’annulation de cette mesure.

Dans son adresse, le chef de l’Etat a rappelé que l’énergie "est un autre pilier essentiel de l’émergence".

"i[Grâce aux efforts soutenus d’investissement et d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SKXgtl
via gqrds
Hausse du prix de l'électricité: Le Chef de l'Etat donne des détails
Le président de la République s'est exprimé sur la hausse de l'électricité qui a soulevé l'ire de bon nombre d'associations et d'organisations de la société civile sénégalaise. En effet, après les explications du Directeur général de la Senelec, celles du ministre du Pétrole et des Energies, le chef de l'Etat a évoqué le sujet lors de sa traditionnelle adresse à la Nation du 31 décembre

"L’énergie est un autre pilier essentiel de l’émergence. Grâce aux efforts soutenus d’investissement et de réforme, nous avons redressé le secteur et nettement amélioré ses performances, avec une puissance installée de 1229 MW. Après l’hydroélectricité et le solaire, notre pays entre dans l’ère de l’éolienne, avec la mise en service de 55 MW sur les 158 MW prévus à la centrale de Taïba Ndiaye", renseigne le chef de l'Etat.

Le Président Macky Sall d'ajouter: "En outre, le gouvernement est en train de mettre en place une stratégie de conversion du gaz en électricité ; ce qui nous permettra, dès l...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SESRrM
via gqrds
Eco: Macky Sall salue la monnaie commune et parle d'une
Le président sénégalais, Macky Sall a salué mardi soir dans son discours de nouvel an l’avènement de l’Eco, la monnaie commune aux Etats de l’Afrique de l’Ouest francophone, parlant d'une heureuse perspective.

Selon lui, le processus de création de cette monnaie unique ouest-africaine, l’Eco, à partir de 2020, est une heureuse perspective. Au demeurant, d’ici l’entrée en vigueur effective de l’Eco, rien ne changera quant à la parité fixe de notre monnaie", a-t-il précisé.

Aux côtés d'Emmanuel Macron, le président ivoirien Ouattara a annoncé ce 21 décembre la fin prochaine du franc CFA qui sera remplacé par l'éco. Les huit pays de l'actuelle zone franc en Afrique de l'Ouest vont couper les liens techniques avec le Trésor et la Banque de France, ils géreront eux-mêmes cette monnaie sans interférence de la France.

L'éco conservera une parité fixe avec l'euro, ce qui garantit la même valeur de la monnaie pour les consommateurs. Cette disposition pourrait évoluer avec le temps e...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QF7ed0
via gqrds
Adresse à la Nation: Macky Sall s'engage à mieux protéger les femmes, les enfantses et les filles
Dans son adresse à la Nation, Macky Sall a appelé les Sénégalais à mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles et à mieux protéger les enfants, ajoutant qu’elles sont nos mères, nos épouses et nos enfants.

« Les femmes, les filles, sont nos mères, nos épouses, nos enfants. Elles constituent l’autre moitié sans laquelle notre tissu social est incomplet et méconnaissable. Dès lors, violenter une femme, violenter un enfant, c’est froisser et abîmer notre tissu social », a dit M. Sall.

« Nous devons mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, et mieux protéger l’enfance, a-t-il ajouté. Pour lui, « la protection de la condition féminine et de l’enfance reste un défi de notre temps ».

Lundi, l’Assemblée nationale du Sénégal a voté à l’unanimité et par acclamation le projet de loi criminalisant les actes de viol et de pédophilie, défendu par le ministre de la Justice, Me Malick Sall.

Ce projet de loi avait d’abord été adopté en Conseil des ministre...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/39rEME9
via gqrds
31 Décembre 2019: L’intégralité du Message à la Nation du Président Macky Sall à l'occasion du nouvel An
Mes chers compatriotes,

Je suis heureux de vous adresser mon message de vœux à l’occasion du nouvel an.
D’abord, je me joins à vous en prières, pour le repos de l’âme de nos chers disparus et le prompt rétablissement de nos malades.
Je pense à toutes celles et à tous ceux dont les conditions de vie difficiles nous rappellent le devoir de solidarité qui nous lie.
Je salue et encourage nos vaillantes Forces de défense et de sécurité, engagées au service de la nation et de la paix dans le monde.
Cette année a été marquée par l’échéance électorale du 24 février, que nous avons franchie dans le calme et la sérénité. Le mérite vous revient, mes chers compatriotes. Rendons donc grâce à Dieu.
Pour ma part, je vous réitère mon engagement à vous servir et à préparer avec vous LE RENDEZ-VOUS AVEC L’AVENIR ou LIGGÉEYAL ËLLËK.
Préparer l’avenir, c’est d’abord réussir les plus larges convergences possibles autour des grandes questions d’intérêt national au cœur des politique...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QBl2Ft
via gqrds
Bilan : Macky Sall liste ses pas en avant de l’année 2019 sur Twitter
Le président de la République, Macky Sall refait son bilan de l’année 2019. Mois par mois, le Chef de l’Etat a exposé, sur tweet, les moments forts de sa mission. Résumé

« En janvier, nous avons renforcé nos liens avec la Gambie, pays frère et ami, grâce au pont de Sénégambie, qui désenclave nos territoires et facilite les échanges.

En février, vous m’avez renouvelé votre confiance pour un second mandat au service de l’Émergence : le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous !

En mars, j’ai poursuivi mon engagement au service de la jeunesse et du numérique, porteurs de promesse pour le futur et l’Émergence du Sénégal.

En avril, j’ai prêté serment, m’engageant à être le Président de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais, et de faire de la Jeunesse ma priorité.

En mai, je me suis rendu à #VivaTech, pour échanger avec les startupers Sénégalais, ambassadeurs de notre savoir-faire et témoins de nos investissements dans le Numérique.

En juin, j’ai représenté le...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2tePJZ7
via gqrds
Lutte contre la hausse du prix de l’électricité: La banlieue de Dakar s'engage à prendre le relais
La lutte contre la hausse du prix de l'électricité et la libération de Guy Marius Sagna et compagnie s'amplifie. La banlieue de Dakar s'est engagée à prendre le relais au collectif "Noo Lank", a indiqué lundi à PressAfrik, le porte-parole Mame Cheikh Seck.

Selon lui, "Noo Lank Banlieue" est porté sur les fonts baptismaux dans le cadre de la décentralisation du combat contre la hausse du prix de l'électricité et la libération de leurs camarades injustement emprisonnés, a-t-il soutenu.

Regroupés au sein du collectif "Noo Lank Banlieue", les familles, les étudiants, les enseignants, les commerçants, les artisans, les travailleurs, les petites et moyennes entreprises et la société civile ont, ce jour, constitué un front pour empêcher par tous les moyens de lutte pacifique, cette hausse "imposée" par Macky Sall.

Au nom du contribuable, Noo Lank Banlieue réclame un "audit de la gestion des fonds que l’Etat a affectés à la Senelec depuis 2012 et exige des explications sur l...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SNUPpM
via gqrds
Ceux qui pensaient que le journaliste Pape Alé Niang ne répondrait pas à l’invitation du Palais pour les besoins du débat de fin d’année entre le président de la République Macky Sall et des journalistes, peuvent déchanter. Car le journaliste du groupe Dmédia est en train de se préparer pour cette rencontre qui aura lieu dans quelques heures dans les locaux du palais de la République.
Pape Alé Niang: «je vais affronter Macky Sall au palais»
Joint au téléphone par la rédaction de "Sunugal24.net", l’ancien employé de El Hadji Ndiaye dit en ces termes, «Attendez moi ce soir, je porterai mon costume et aller doucement affronter Macky Sall. Que tous les Sénégalais m’attendent à ce rendez vous.»

Pour l’autre débat annoncé à la SenTv avec comme invité le leader du parti Pastef, Pape Alé informe que Ousmane Sonko fera face également aux Sénégalais dans ladite boite. Et selon toujours lui, il y a plein de gens qui seront là et qui pourront interroger Ousmane Sonko, comme Momar Diongue entre autres.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/39thoWK
via gqrds
Interdiction des marches les vendredis et dimanches : Moustapha Diakhaté recadre Aymirou Gningue

Moustapha Diakhaté recadre le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar Aymérou Gningue qui veut proposer une loi interdisant les marches les vendredis et les dimanches , sous prétexte de garantir la liberté du culte des citoyens sénégalais.
« Utiliser les sentiments religieux des Sénégalais pour interdire le droit constitutionnel de la marche est une inacceptable provocation. Cette initiative déconsolidante de la démocratie et de l’Etat de droit est un attentat contre Sénégal », peste l’ancien ministre conseiller dans sur sa page Facebook. Et d’ajouter : « Je lance un appel solennel à Monsieur Macky Sall, Président de la République et Président de la Coalition Bby pour dénoncer la proposition du Président du Groupe parlementaire Bby et l’invite à exiger de Monsieur Aymirou Gningue l’abandon sans délai de cette initiative liberticide ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QbKCBQ
via gqrds
Pape Alé Niang est critiqué sur les réseaux sociaux pour avoir invité une seconde fois consécutive, Ousmane Sonko, en édition spéciale ce 31 décembre. Moustapha Diakhaté a tenu à le défendre.
Proximité supposée avec Sonko à nouveau : Moustapha Diakhaté défend Pape Alé Niang
"S'il vous plaît laissez Pape Alé Niang en paix. Il n'y a rien de nouveau. L'actuel Président de la République Monsieur Macky Sall avait obtenu le même traitement médiatique à la 2Stv lorsqu'il était dans l'opposition avec le même Pape Alé Niang. Évitons la culture de la mauvaise foi, de l'ignorance, de l'intolérance et de l'amnésie volontaire. Ce qu'il convient de dénoncer c'est le parti pris de la RTS1 qui refuse de se plier aux exigences de la démocratie pluraliste sénégalaise", a écrit l’ancien président du groupe parlementaire BBY.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QxhlRa
via gqrds
Depuis ce 31 Décembre 2012 où Khalifa Ababacar Sall, alors Maire de Dakar et Macky Sall, Président de la République était ensemble sur le balcon du palais présidentiel pour admirer le feu d'artifice organisé par la mairie de Dakar sur la corniche Est, Dakar n'a plus connue pareil réveillon. C'était le plus grand feu d'artifice jamais organisé au Sénégal.
Les deux hommes avait communié avec les dakarois pour le passage à la nouvelle année. Le feu d'artifice partait en pleine mer avec des installations faites sur une barque. Sept ans plus tard, aucun évènement du genre n'est organisé par la mairie de Dakar, ou par l'État du Sénégal pour permettre aux dakarois de passer à la nouvelle année de manière festive. Les années précédentes, la menace terroriste avait été brandit pour interdire aux populations d'user de pétards. Ce 31 Décembre s'annonce encore fade pour Dakar.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/36eXLzL
via gqrds
Discours du 31 Décembre: Ousmane Sonko fait la concurrence à Macky Sall
Au moment où le président de la République, Macky Sall fera face à la presse nationale ce soir, après la traditionnelle "Adresse à la nation", diffusée par la télévision nationale (Rts1), le leader de Pastef sera lui sur La Sen TV (chaîne privée), pour parler aux Sénégalais.

Alors que huit journalistes représentant huit organes de presse auront le privilège de faire face au président de la République, la démarche est tout autre du côté de Ousmane Sonko. En effet, il ne sera interviewé que par des journalistes de Dmédia, Les autres organes de presse n'ont pas été conviés. Le Journaliste Pape Alé Niang est annoncé sur les deux tableaux.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2tlQvmZ
via gqrds
En ces temps de contestation sociale, le discours de fin d’année du président de la République est très attendu. Notamment par la section de la Radhho de Tambacounda. Le coordonateur de la Raddho à Tamba, Badara Tine, espère que le président Macky Sall annoncera la baisse des prix de l’électricité et la libération de Guy Marius Sagna et ses camardes. Il a annoncé que la Radhho prendra part à la marche initiée par le collectif Nio Lank, demain 1er décembre, déjà été autorisée par les autorités préfectorales.
Discours du chef de l’Etat : la Raddhho Tamba attend la baisse des prix de l’électricité et annonce une marche demain



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QbtJY7
via gqrds
L’année 2019 tire sa révérence. Et nous retenons qu’elle fut témoin de la belle réélection du président de la République, Macky Sall, avec 58,27% des suffrages exprimés. Cette confiance renouvelée par le peuple sénégalais, à cet homme, n’est pourtant pas la résultante d’une mission accomplie, parce que achevée. Mais les Sénégalais, dans leur écrasante majorité, ont compris que le Président Macky Sall a enclenché, et cela depuis 2012, une dynamique de changement irréversible, inscrite dans un processus qui nous ouvre, irrémédiablement, les boulevards de l’émergence. Car, celle-ci est un processus autour duquel, les acteurs politiques, plus particulièrement les citoyens, doivent se retrouver et s’entendre. On se demande même s’il ne faudrait pas inventer un Pacte immuable autour de la Vision déclinée par le Président Macky Sall, puisque celle-ci transcende son magistère et sa personne.
2020, une autre étape de la «Marche vers l’Émergence» PAR SAMUEL AMETH SARR
A mon humble avis, nous devons accompagner ce processu...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3543G9y
via gqrds
Le Centre de recherche et d’initiative pour le dialogue (Cirid) a décerné à Dakar, le « prix Macky Sall pour le dialogue » à la veuve de Jomo Kenyatta, Maman Gima. Cette dernière, choisie pour ce prix, a joué un très grand rôle dans le retour à la paix et la stabilité dans son pays. Ledit prix, découvre-t-on, a été attribué pour la première fois en 2017. Et l’année suivante, c’est-à-dire en 2018, il n’a pas été décerné. Puisque, tout simplement, aucun des postulants n’a répondu aux critères de choix.
Dialogue politique et social: « Le prix Macky Sall » décerné à Maman Gima, veuve de Jomo Kenyatta
Le prix Macky Sall pour le dialogue a été créé en 2017 pour honorer et encourager les initiatives du dialogue politique et social en Afrique. L’initiative consiste à offrir des messages significatifs, destinés à appuyer les efforts de l’Union africaine et des ensembles sous-régionaux. Le choix de cette année finissante 2019, s'est porté, révèle-t-on, sur Maman Gima, veuve de Jomo Kenyatta. Ce prix porte le nom du Chef d’Etat sénégalais pour ses nombreuse...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SLuc5b
via gqrds
IGFM – « Jaxaay », aigle en wolof, a été créé par Maître Abdoulaye Wade en 2006 pour permettre aux sinistrés de la banlieue d’être relogés après les inondations de août 2005. Plus de 20.000 personnes étaient chassées de leurs maisons par les inondations à l’époque. Le gouvernement avait dégagé un budget de 52 milliards pour construire 4.000 logements sociaux modernes pourvus d’électricité, d’eau courante et autres commodités.
Treize ans (13) ans après, une équipe de Igfm s’est rendu sur les lieux. Aujourd’hui, en 2019, « Jaxaay » est devenu une bombe à retardement qui pourrait exploser à la figure des autorités d’un moment à l’autre.

En effet, la construction de beaucoup de maison a été stoppée avant la fin des travaux à cause d’un problème avec le promoteur du chantier. Les ayants droits qui attendaient la fin de la construction de leurs maisons pour en prendre possession, ont vu d’autres personnes venir occuper les maisons inachevées. Ces gen...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QAcheX
via gqrds
Me Abdoulaye Wade a reçu ce samedi, à son domicile, Serigne Djily Fatah Mbacké. C’est le petit-fils de Serigne Touba qui est allé à la rencontre de l’ancien président de la République, pour s'entretenir avec lui, selon Dakaactu, citant des sources proches de l’entourage du chef religieux.
Audience: Serigne Djily Fatah Mbacké reçu par Me Wade
La rencontre a été l'occasion d'évoquer les retrouvailles entre le Président Macky Sall et son prédécesseur Me Abdoulaye Wade, sous l’égide du Khalife général des Mourides, le 27 septembre dernier, jour de l’inauguration de la mosquée Massalikoul Jinaan.

Les deux hommes, qui se connaissent depuis très longtemps, ont discuté quelques minutes en souriant, échangeant quelques mots d’amabilité dans une ambiance de souvenirs. Serigne Djily Abdou Fatah Mbacké a salué un «homme exceptionnel» qui a côtoyé son père dans le passé.

Le guide religieux de Ndindi (Touba) estime que les nombreuses personnalités politiques qui ont été proches de l’ex-chef de l’État, durant ses 12 ans à la têt...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZzdWp0
via gqrds
Mimi Touré dézingue Abdoul Mbaye: « Il ne pardonnera jamais au Président Sall de l’avoir remplacé »
Ancien Premier ministre de Macky Sall, Abdoul Mbaye a prédit un avenir sombre pour le Sénégal pour une durée de trois à quatre ans. Mais cette affirmation du leader de l’Alliance pour la citoyenneté et du travail (Act), s’est heurtée à une réponse salée de la part de Aminata Touré, présidente du Conseil économique social et environnemental (CESE).

« Abdou Mbaye ne peut pas avoir de positions objectives, car ses capacités intellectuelles, par ailleurs indéniables, sont altérés par une rancœur tenace. Il ne pardonne au Président Sall de l’avoir remplacé. Je crois qu’il ne le lui pardonnera jamais. Il ne reconnaît aucun progrès sous le régime du Président Macky Sall, aucun ! Même ceux qui étaient initiés pendant qu’il était lui-même Premier ministre », rapporte "L’As".



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SE283i
via gqrds
Sénégal Zéro déchet: Le travail du Ministre Abdou Karim Fofana salué par des apéristes de Grand-Yoff
Le Ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique Abdou Karim Fofana, plébiscité par les apéristes Grand-Yoff. Au niveau de cette localité, des partisans du président de la République Macky Sall continuent de vanter les efforts qu’il ne cesse de déployer à travers le programme " Sénégal zéro déchet".

"Au niveau de son département ministériel, Monsieur Abou Karim Fofana est encore bon pour le service. Voilà un homme courageux, loyal qui est en train de servir la République et le Président Macky Sall. Son seul credo, c'est de traduire en réalité les engagements de son mentor politique. Il est n’est pas dans des petites querelles intestines. Il est en plein dans le temps de l’action, de l'action utile", a vanté Nourrou Niang.

Ce responsable politique de l’Alliance Pour la République(APR) à Grand-Yoff d'indiquer que depuis sa nomination à la tête de ce ministère, Abdou Karim Fofana entreprend d’innombrables efforts qui ont fini par changer le visage de notr...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/37dP0WS
via gqrds
Les journalistes qui auront le privilège de poser leurs questions au président de la République Macky Sall, après son discours à la nation, demain 31 décembre, sont connus. Il s’agit de Pape Alé Niang (Sen Tv), Babacar Fall (Rfm), Arame Ndao (Rts), Antoine Diouf (E-Media Invest) Cheikh Diaby (2s Tv), Maïmouna Ndour Faye (7 Tv), Moustapha Diop (Walf Tv) et Aliou Diarra (Excaf), selon Les Echos.
Discours de fin d’année : les journalistes face à Macky Sall connus



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MGqJB3
via gqrds
Amadou Ba : «Seuls les gens de mauvaise foi taxent le PSE d’échec»

Amadou Ba, ancien ministre de l’Economie et des Finances, invité de l’émission Jury du dimanche ce 29 décembre sur Iradio est d’avis que ceux qui voient un échec dans le Plan Sénégal Emergent (Pse) ne sont pas objectifs, dans leur analyse. Il rappelle qu’un taux de croissance de 6% a été enregistré au Sénégal, en l’espace de 5 ans.

Selon lui, des fonds conséquents ont été accordés au Sénégal par la communauté internationale. Cela démontre à souhait la confiance placée en ce pays, du fait de sa bonne santé économique.

Sous la présidence de Macky Sall 1.362 kms de routes ont été faites (soit deux fois qu’avant) 16 hôpitaux, 23 centres de santé, 213 postes, 9 centres de dialyse et 10.360 salles de classe ont été construits, a énuméré l’actuel ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Il salue également les 500.000 cartes d’égalité des chances, se réjouit des 316 000 familles qui ont accès aux bourses de sécurité familiale, entre autres.

Le Soleil



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/3597S7Y
via gqrds
Palais de la République: Macky Sall en conférence de presse ce mardi après…
Demain 31 décembre, le chef de l’Etat va prononcer son traditionnel discours de nouvel an. Après cet exercice, le Président Macky Sall va s’adresser aux sénégalais à travers une conférence de presse. D’après le quotidien L’As, il a décidé de choisir les présentateurs d’émissions politiques des radios et télévisions du pays. Ainsi, Babacar Fall (Rfm), Pape Alé Niang (Sentv), Cheikh Diaby (2Stv) Moustapha Diop (Walftv), Aliou Diarra (Excaf) Maîmouna Ndour Faye (7Tv), Antoine Diouf (I Télé) et Arame Ndao (Rts) vont faire face au chef de l’Etat qui a décidé de répondre à toutes les questions, sans tabou. Toutefois, les confrères des autres organes de presse écrite et autres ont été invités à prendre part à ce rendez-vous prévu au palais mardi.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2F394iB
via gqrds
Entrée en vigueur de l'ECO en 2020: Le ministre Amadou Ba sceptique
Alors que l'entrée en vigueur de la nouvelle monnaie ECO est prévue en juillet 2020, le ministre des Affaires étrangères Amadou Ba reste sceptique quant à la naissance annoncée d'une monnaie unique dans la zone Cedeao pour l'année qui s'annonce.

"Je ne peux pas dire que l'ECO ne naîtra pas. C'est une décision des chefs d'Etats. Ce que je dis, c'est que techniquement, il va être difficile d'arriver à une monnaie unique en Afrique Occidentale dans la Cedeao en 2020", a laissé entendre l'ancien ministre de l'Economie et des Finances, qui était l'invité de l'émission Jury Du Dimanche sur i-Radio.

A propos du "silence" du chef de l'Etat Macky Sall sur la question de la nouvelle monnaie, après l'annonce faite par les Présidents Macron et Ouattara à Abidjan, Amadou Ba estime que le Président sénégalais et tous ses autres collègues de l'Uemoa ont choisi un Président en exercice (Alassane Ouattara) pour porter les dossiers de l'Union. "Naturellement ce que dit le Président Alassan...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2t9hORJ
via gqrds
Moustapha Cissé Lô a annoncé sa retraite politique. Et pour cause, un sage conseil que lui aurait prodigué le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké et qu’il a décidé de suivre à la lettre.
Comme il l’a fait avec Madické Niang, Serigne Mountakha a demandé à Moustapha Cissé Lô d’arrêter la politique. « Ndigël » que le président du parlement de la CEDEAO a décidé de suivre. A cet effet, il affirme qu’il ne sera plus dans des querelles médiatiques à connotation politique.

Une nouvelle posture de conseiller
Le président du parlement de la Cedao ajoute qu’il ne souhaite plus occuper aucun poste politique venant du président Macky Sall. Le remerciant de passage pour tout ce qu’il a fait pour lui. Tout ce qu’il souhaite maintenant, rajoute-t-il, c’est de pouvoir le rencontrer quand il veut afin de le prodiguer sa vision sur la marche du pays.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MDiCFe
via gqrds
Amadou Ba clôt le débat. Ceux qui présagent des nuages entre lui et le président de la République prêchent dans le faux. C'est lui-même qui le dit. Invité de l'émission Jury du dimanche (JDD), de ce dimanche, 29 décembre 2019, le ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l'Extérieur s'explique. "Vous n'auriez pas m'invité en tant que ministre des Affaires Etrangères s'il y avait un seul nuage entre le Président et moi. Ce n'est pas possible", répond-t-il.
Amadou Ba :
Amadou Bâ de rappeler : "Nous sommes dans une République. Le chef de l'État nomme aux fonctions civiles et militaires. Hier, il a décidé de m'appeler à ses côtés comme ministre des Finances, aujourd'hui, il m'a nommé ministre des Affaires Etrangères, demain Dieu seul sait ce qu'il va faire".

Pour le ministre, l'une des caractéristiques de haut fonctionnaire, comme il l'est, "c'est d'être loyal en toute circonstance". Poursuivant, Amadou Ba, qui reconnait en Macky Sall un guide, n'a pas manqué d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Zx6J8U
via gqrds
Le célèbre chanteur de Reggae ivoirien, Tiken Jah Fakoly, s’est dit foncièrement contre les 3 èmes mandats en Afrique, estimant que les séjours prolongés de présidents africains au pouvoir découlent souvent sur des dictatures.
Tiken Jah Fakoly : « nous sommes contre un 3ème mandat au Sénégal, en Guinée ou en Côte d’Ivoire »
« Nous ne voulons plus de 3ème mandat en Afrique. Je ne veux pas de 3ème mandat en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Guinée ou n’importe où en Afrique », a dit le chanteur ivoirien connu pour son engagement pour les causes africaines, dans l’émission Grand Jury de la RFM, ce dimanche.
« Je suis sûr qu’au Sénégal, le mouvement ‘’Y en marre’’ n’acceptera jamais un troisième mandat du président Macky Sall », a poursuivi l’artiste.
Parlant plus spécifique de la Côte d’Ivoire, il martèle : « nous volons que Ouatarra, Bédié ou Gbagbo partent, parce qu’ils ont fait leur temps. Quand un président africain reste trop longtemps au pouvoir, cela débouche souvent sur la dictature ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/37lOeH8
via gqrds
Le ministre conseiller Alioune Fall estime que « la hausse du prix de l’électricité est tout à fait normale et naturelle ».
Hausse du prix de l’électricité : « ce sont les professionnels de l’agitation qui manifestent », selon Alioune Fall
Invité de l’émission Grand Jury de la RFM, ce dimanche, l’ancien journaliste a soutenu que « ce sont les professionnels de l’agitation qui manifestent. Je ne pense pas qu’il y ait une quelconque tension sociale ».
Selon Alioune Fall, « les fluctuations des prix de l’électricité sont naturelles. Il y a une institutionnalisation d’un système de réajustement des pris tous les 3 mois et c’est la première hausse des prix depuis 2012 que Macky Sall est au pouvoir ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2F196HL
via gqrds
Le ministre conseiller Alioune Fall refuse de prononcer sur la polémique sur un éventuel troisième mandat du président Macky Sall.
3ème mandat de Macky sall : « le président de la république nous a formellement interdit de nous prononcer sur ce débat », déclare Alioune Fall
« Le président Macky Sall nous a formellement interdit de nous prononcer sur ce débat-là », a, en effet, dit Alioune Fall dans l’émission Grand Jury de ce dimanche.
Et d’ajouter « il y a certaines personnes qui ont voulu imposer ce débat ». Sur un éventuel combat de succession au sein de l’Apr, l’ancien journaliste déclare, « je n’ai aucun élément qui peut me permettre de dire que c’est une réalité avérée sur laquelle je peux me prononcer ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35adVZL
via gqrds
Le professeur Malick Ndiaye rejette d’ores et déjà, toute conclusion qui sortira du dialogue national, initié par le président de la République. Parce que, a-t-il, la méthode adoptée a piégé le dialogue.
Professeur Malick Ndiaye : « Ce n’était pas à Macky Sall de désigner les membres du comité de pilotage, le dialogue est piégé »
« Je n’ai pas confiance en Macky Sall. Il a mis des gens du Pds dans ce dialogue, sans consulter le Pds. Il a également mis des représentants des enseignants sans consulter les enseignants. Je dis que cette méthode des tailleurs de la constitution, a piégé le dialogue », a dit le professeur d’université sur la RFM.
Et de poursuivre, « il a mis des gens qui ne sont pas représentatifs dans leur milieu et leur secteur. Ce n’était pas à Macky Sall de désigner les membres du comité de pilotage du dialogue, mais plutôt le président de ce comité, Famara Ibrahima Sagna ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SzQG8Y
via gqrds
Les cadres de l’Apr, par la voix de leur coordonateur, Abdoulaye Diouf Sarr, ont tenu à répondre à Abdoul Mbaye qui fait une sombre prédiction de la situation économique du Sénégal pour 2020, vendredi, lors d’un point de presse.
Prédictions catastrophiques pour 2020 : Abdoulaye Diouf démonte Abdoul Mbaye
« Certains disent que la croissance ne se mange pas. Moi je dis qu’elle se mange, parce qu’elle détermine la santé de notre économie. Et nous avons trouvé cette croissance à 2% pour la porter à 7% et la stabiliser », a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr, hier, lors d’un meeting sargal dédié au président Macky Sall.
Et de poursuivre. « Nous avons trouvé un budget de 2000 milliards pour le porter à 4000 milliards. Je me demande comment un ancien Premier ministre qui se dit de surcroît économiste peut dire que la situation du Sénégal sera catastrophique en 2020 au regard de tout cela. Je dis non, la situation du Sénégal n’est pas catastrophique ».
Le ministre de la santé ajoute, « le pays va bien sur le plan économique et le dialogue national initié par l...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ssNLEk
via gqrds
Le Ministre Zahra Iyane Thiam distinguée

Le Ministre de la Microfinance, de l'Économie sociale et solidaire, Madame Zahra Iyane a encore été primée. Elle a reçu des mains du chef de l'État Macky SALL, une distinction de reconnaissance de son leadership en faveur de la santé de la mère et de l'enfant. C'était à l'occasion du forum national des "Badienu gox" qui a eu lieu ce vendredi 27 décembre 2019. Le Président Macky Sall a saisi cette tribune pour saluer le travail remarquable des "badienu gox" sur toutes l'étendue du territoire national. A l'image de Madame le Ministre Zahra Iyane Thiam, le Ministre de la femme, la Présidente du Haut Conseil des Collectivités Territoriales ainsi que la Présidente du Conseil Économique Social et Environnemental, ont également été désignés "Super Badienou Gox".



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/369JMes
via gqrds
APR Saly dans le désorde: Trois coordinations pointées du doigt !
Le patron de l'APR, M. Macky Sall est invité a intervenir à Saly pour mettre de l'ordre au sein de son parti à propos des 3 coordinations au sein desquelles s'opposent El hadji Sène, responsable de première heure de l'APR à Saly et Antoinette Morreira, qui après un long séjour en France, s'est positionnée et enfin, Néné Daff, actuelle inspectrice régionale du Tourisme à Thiès.

Avec cette cacophonie au sein du parti à Saly, Samba Ndiaye, membre de la parti nous explique qu’ils ont du mal a travailler car chaque coordination tire de son côté et depuis l'élection présidentielle, le parti ne bouge pas à Saly et si l'APR veut gagner la mairie de Saly dirigé par Ousmane Guèye, membre du PS depuis des années, elle doit taire ses querelles internes et prôner l'unité.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2MQM4rB
via gqrds
Le chef de l’Etat a demandé vendredi au ministre de la Santé de l’Action sociale d’offrir "une motivation financière" aux "badjénou gokh", les femmes auxiliaires de santé chargées depuis 2008 de prêter main-forte aux professionnels du secteur.
MACKY SALL PROMET UNE ’’MOTIVATION FINANCIÈRE’’ AUX
"Présentes partout au Sénégal, parfois dans des endroits très lointains, elles exercent leur travail en faisant de multiples sacrifices", a dit Macky Sall, soulignant que les "badjénou gokh" sont devenues "un maillon essentiel de notre système de santé".
Le président de la République, prenant part au forum national des "badjénou gokh", à Dakar, a promis de renforcer les ressources financières allouées à ces femmes qui servent d’intermédiaires entre les populations et les établissements de santé.
Macky Sall dit attendre "les conclusions" du forum et les propositions du ministère de la Santé et de l’Action sociale pour leur garantir "une motivation financière".
Ces femmes actives dans la promotion de la santé de la mère et d...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QEd6Ub
via gqrds
Babacar Diop, leader de Fds : «Tant que nos camarades ne seront pas libérés, il n’y aura pas de stabilité»
Face à la presse ce vendredi, Docteur Babacar Diop a réaffirmé son « soutien indéfectible » à Guy Marius Sagna, Fallou Galass Seck et Ousmane Sarr. Leader du FDS fraichement sorti d’une clinique où il était en convalescence après son passage à tabac à la prison de Rebeuss, compte se battre pour leur libération.

« Tant qu’ils ne seront pas libérés, a-t-il averti, il n’y aura pas de stabilité dans ce pays. Nous sommes prêts à continuer le combat jusqu’à la libération totale de tous les prisonniers politiques. Je ne me sentirai libre que le jour où nos camarades, qui sont restés en prison, auront la possibilité de rejoindre leur domicile ».

Dr Babacar Diop dit être informé que ses camarades ont entamé une nouvelle grève de la faim depuis jeudi. Aussi tient-il le Président Macky Sall comme responsable de tout ce qui leur arrivera.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Q3oc63
via gqrds
Le vent des retrouvailles a-t-il déjà cessé de souffler entre Me Abdoulaye Wade et Macky Sall ? L’ancien chef de l’Etat semble, en tout cas, à nouveau, adopter son ancienne posture. "Il appartient à la jeunesse et aux politiques de changer la donne. Chacun doit prendre ses responsabilités, quitte à y laisser sa peau. Il faudrait que chacun joue son rôle à son niveau et le tour sera joué", a martelé, Me Wade, hier, dans des propos relayés par "Les Echos", alors qu’il recevait l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, à son domicile.
Me Wade :



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZAXEw4
via gqrds
Dialogue national : Macky Sall charme le gratin politique
«Avec vous, je souhaite que notre démocratie réalise un saut qualitatif, et qu’ensemble nous fassions converger toutes les forces vives de notre pays autour de consensus forts sur la voie d’un développement économique et social durable, pour un Sénégal prospère, uni et stable ». C’est avec ces propos que le Chef de l’Etat, Macky Sall a officiellement installé le président du comité de pilotage du Dialogue national, Famara Ibrahima Sagna et son équipe composée de 86 membres.

Macky Sall a renouvelé son engagement à mettre en œuvre toutes les conclusions consensuelles du dialogue national qui est une concertation nationale. «Je serai à votre écoute, pour la mise en œuvre de toutes les conclusions consensuelles du dialogue national. Et j’ai instruit le gouvernement d’être à votre disposition dans l’exercice de la mission qui vous a été confiée», a assuré le président de la République.

Pour le chef de l’Etat le dialogue national est une preuve de la volonté de notre nation de forge...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SuyJc6
via gqrds
Dialogue national : Les attentes de Famara Ibrahima Sagna, à la tête du Comité
Famara Ibrahima Sagna a été officiellement installé à la tête du Comité de pilotage du dialogue national par le président de la République, Macky Sall. Lors de son allocution, M. Sagna a invité toutes les parties prenantes (opposant, membre de la mouvance présidentielle, ministre, société civile, député, ect..) à conjuguer le même verbe afin « de construire un espace d’entente, de stabilité politique et sociale, de paix où il fait bon vivre pour tout le monde ».

Famara Sagna a étalé toute sa fierté d’être choisi par le Chef de l’Etat, Macky Sall pour réaliser son rêve d’un Sénégal de concorde et de stabilité.

Rappelant le sens du dialogue national qui a été initié par le président Macky Sall, Famara Ibrahima Sagna de déclarer : « Le Dialogue que nous voulons, doit être celui qui produit un diagnostic intégrant tous les arguments des participants et une conclusion dans laquelle tout se retrouvent, se reconnaissent ».

Ainsi, il a jouté : « C’est un dialogue pour la réussit...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Qqf7Ty
via gqrds
Contrat d'affermage SUEZ: Macky donne 8% du capital au travailleurs de la SDE
En abrogeant le décret portant réquisition des travailleurs de la Sénégalaise des eaux (Sde), le Président Macky Sall a octroyé 8% du capital de Suez au personnel de la Sde, soit une augmentation de 0,5%.

En partant en grève, les travailleurs de la Sde réclamaient 15% des actions du nouveau concessionnaire de l'hydraulique urbaine (Suez).

Le journal L'AS ajoute que le chef de l'Etat Macky Sall a décidé que l’enveloppe d’avancement 2020 soit payée pour éviter tout obstacle au déroulement normal du processus de réforme.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2t82CE5
via gqrds
Sénégal: le défi de la vraie citoyenneté et de l’émergence et non celle des « loups de la république »
En 2012, son Excellence le Président Macky Sall nous embarquait dans une belle entreprise. Celle de la construction d’un Sénégal émergent, portée par une politique de référence ambitieuse et de qualité. Le Plan Sénégal émergent, n’en a pas convaincu qu’un. La preuve, le peuple sénégalais souverain, renouvela sa confiance au président de la République aux urnes le 24 février 2019.

Après sept (7) années de gouvernance sobre et vertueuse, il serait sans circonlocution, logique de « rendre à César ce qui est à César ». C’est dans cette dynamique que nous tenons, avec tous les honneurs, à réitérer au président de la République, notre engagement politique, aussi intense et réel que celui qui nous habitait tout au début, lorsque nous décidâmes de se rallier à sa cause.
Depuis lors les élèves et étudiants de la diaspora ne sont pas déçus, et sont plus que jamais déterminés à soutenir le Président de la République dans sa politique étrangère que nous jugeons inclusive, puisque depuis so...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2PYAKeF
via gqrds
Moustapha Cissé Lô: « pourquoi j’ai rencontré le président Abdoulaye Wade »
Le député Moustapha Cissé Lô a rencontré hier mercredi, l'ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade à son domicile à Fann. Les deux hommes ont discuté durant deux tours d'horloge avant de se prendre en photo.

Interrogé par la RFM, le parlementaire déclare que c’est sa propre initiative et pour le compte de la « décrispation du climat politique ».

« Je vois très mal qu’après les retrouvailles entre Macky Sall et Abdoulaye Wade que les responsables de l’Apr et du Pds puissent continuer à se faire la sourde oreille. Les Présidents Macky Sall et Abdoulaye Wade se parlent et échangent sur des questions d’intérêt national. Il n’y a donc pas de raisons pour quelqu’un comme moi qui a toujours essayé de renouer le fil du dialogue, se mettre à l’écart », justifie le vice-président du Parlement.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Ss5dUk
via gqrds
Le décret présidentiel portant réquisition des travailleurs de la SDE après leur grève pour réclamer 15% des parts de Suez, a été annulé par le Président Macky Sall. Cela, à suite d’une rencontre entre ces travailleurs et le chef de l’Etat. Selon la RFM, les travailleurs de la SDE devraient se retrouver avec 8% des parts de la nouvelle société en charge de la distribution de l’hydraulique rurale.
Sde: Macky Sall annule la réquisition des travailleurs



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZpwV5n
via gqrds
Dialogue National : Wade maintient le boycott
Le Comité de pilotage du Dialogue national dirigé par Famara Ibrahima Sagna et composé de 86 personnalités sera installé, cet après-midi, par le Président Macky Sall. Mais, le Pds sera absent car, soutiennent ses membres, ils n’ont pas été consultés par Macky Sall et appris la rencontre par voie de presse. Vox Populi renseigne aussi que Wade n’est pas content de Macky et que le fil du dialogue entre les deux hommes a été rompu depuis la visite de Wade au Palais. Le pape du Sopi n’aurait pas également aimé que Macky Sall soit allé rendre visite à Abdou Diouf, lors de son passage à Dakar à l’occasion des obsèques de feu Ousmane Tanor Dieng, plutôt que de venir le voir.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2t4L3os
via gqrds
Moustapha Cissé Lô a confirmé avoir été reçu par l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade et donne les raisons de cette visite.
Moustapha Cissé Lô :
« Cela fait partie d’une volonté de décrispation du climat politique après les rencontres entres les présidents Abdouaye Wade et Macky Sall. Je dois dire que j’avais déjà essayé de renouer le fil du dialogue entre les deux hommes, avec Mbaye Pekh et Madické Niang. Et je pense que nous, les anciens militants du Pds, membres de l’Apr, devons œuvrer à cela », a-t-il dit dans des propos relayés par la RFM.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2SrsHsp
via gqrds
Le Président Macky Sall a adressé un message aux chrétiens du monde particulièrement ceux du Sénégal à l’occasion de la célébration de la fête de Noël. Le chef de l’Etat leur a souhaité « une belle fête de Noël, dans la joie et la paix ».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/35Umfhy
via gqrds
L’auteur du livre « Naxam Bamba Ndadj Na Fepp », Serigne Modou Kara Mbacké, a fait une proposition de taille au président de la République: Changer le nom et l’hymne du pays.

Après «une profonde introspection», le marabout pense qu’«il est temps pour qu’on change la constitution, l’hymne national et le nom du pays».

«On ne doit plus dire Sénégal pour parler du pays mais plutôt Mbacké Bary. Comme la Gambie, on doit avoir notre propre monnaie qui portera le nom de Bary. C’est une dénomination qui va plaire au prophète Mouhamed (Psl)», a notamment soutenu le «Général de Bamba» selon qui, «cette révolution est la meilleure pour le pays et ses habitants».

Serigne Modou Kara de jurer que «Si le Président Macky Sall accepte cette proposition, il en tirera profit et sa réussite est assurée à la tête du pays. Mais, si toutefois il en fait fi, il en tirera les conséquences. J’en suis sûr et certain. Ce n’est pas seulement du savoir mais de la croyance».



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2sZW5LN
via gqrds
Le président Macky Sall procédera le jeudi 26 décembre 2019 à 16 heures à la Salle des Banquets du Palais de la République, à l’installation du Président et des membres du Comité de pilotage du Dialogue national, selon un communiqué de la présidence. Tous les membres du comité sont invités à prendre part à cette cérémonie, selon communiqué tient lieu de convocation, précise le document.
Dialogue politique : Macky Sall installe le comité de pilotage jeudi
La liste des membres du Comité de pilotage du dialogue national.
Au titre des pouvoirs publics :

1. Madame Aminata TOURE,
2. Monsieur Ismaïla Madior FALL,
3. Monsieur Seydou DIOUF,
4. Maître Ousmane Sèye,
5. Monsieur Mor NGOM

Au titre de la majorité :

1. Professeur Gorgui CISS ,
2. Monsieur Mohamed Bouna SECK, 3. Madame Nicole GACKOU,
4. Maître Aïssata Tall SALL,
5. Monsieur Momar SAMB,
6. Monsieur Cheikh Tidiane GADIO,, 7. Monsieur Moussa SOW.

Au titre de l’opposition :

1. Monsieur Mouhamadou Moctar SOURANG,
2. Monsieur Bara GAYE,
3. Monsieur Mamado...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2sUBnwR
via gqrds
Installation du Comité de pilotage du Dialogue national : la liste des personnes invitées
Le Président de la République, Macky Sall procédera ce jeudi 26 décembre à l’installation du Président et des membres du Comité de pilotage du Dialogue national. La cérémonie aura lieu à 16 heures à la Salle des Banquets du Palais de la République, annonce un communiqué de la présidence de la République.
«A cet effet, tous les membres dudit comité figurant sur le tableau ci - dessous sont invités à prendre part à cette séance solennelle d’installation. Ce communiqué tient lieu de convocation », ajoute le document


Installation du Comité de pilotage du Dialogue national : la liste des personnes invitées



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2rsX1bg
via gqrds
Macky 2 : Du réajustement des prix de l’électricité
Depuis quelques semaines, il se pose un débat sur une éventuelle « hausse » des tarifs de l’électricité dans notre pays, entrée en vigueur le 1er Décembre 2019. J’aimerai juste rappeler à nos chers compatriotes que la SENELC devrait être aujourd’hui l’une des sociétés nationales pour laquelle on devrait marquer notre plus grande fierté.

Rappelons-nous juste les dures moments vécus avant février 2012. Nous restions plus de cinq jours sans électricité et tout le monde en souffrait. Qui ne se rappelle pas des émeutes de l’électricité qui avait atteint un niveau tel que l’armée était autorisée à sortir dans la rue ?
Aujourd’hui, la première question devrait être de savoir comment l’Etat a fait pour sortir notre pays de cette situation et en un temps record. Qui se plaint de coupures intempestives d’électricité comme c’était le cas avant ?

Le temps de coupure qui était de 900 heures soit 39 jours dans l’année est ramené à moins de deux (2) jours. La SENELEC a pu doubler son par...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2QcBEDu
via gqrds
Apr : Un sit-in des responsables frondeurs, annoncé devant le siège du parti
Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer sur la guéguerre par voie de presse, opposant de hauts responsables politiques de l’Apr, d’autres «frustrés», qui se réclament de la première heure, se font entendre. Il s’agit des membres de la plateforme «Apr nationale/Dekkal Ngor» qui, à l’issue de leur Assemblée générale de ce lundi, ont décidé d’organiser un sit-in, le samedi 28 décembre 2019, devant la permanence nationale du parti Apr, sise à Mermoz. Mansour Niang et ses camarades dénoncent «un manque de considération» dont ils disent être victimes.

A la suite d’un mémorandum adressé, le lundi 25 novembre 2019, au Président Macky Sall, mais jusque-là sans suite, ils sont décidés à poursuivre le combat : Le but étant de «sauvegarder notre viatique (Travail - Solidarité - Dignité)», disent-ils. Par ailleurs, ils ont, par la même occasion, exprimé «la désolation qu’éprouve la majorité des militants authentiques du parti au niveau national en voyant des figures qui avaient souillé l...



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2ZhgVSQ
via gqrds
Marches répétées : Le cadre de concertation libéral menace la plateforme Nio Lank
Le Cadre de concertation libéral (Ccl) ne compte pas rester croiser face aux marches répétées de la plateforme Nio Lank, nio Bagne. Mohamed Samb, le Secrétaire général et ses amis qui étaient en assemblée général, hier, menacent.

‘’Le Cadre de concertation libéral avertit la plateforme Nio Lank, Nio Bagne : il répondra coup pour coup, œil pour œil, dent pour dent. Nous avions convoqué tous nos sympathisants des 19 communes à faire bloc derrière Macky Sall’’, soutient Mohamed Samb.

Pour ce dernier, le Sénégal est un pays démocratique, par conséquent, les lois doivent êtres respectées. ‘’Le pays est menacé par des gens qui passent tout leur temps à braver les interdits préfectoraux. Nous ne sommes pas dans une république bananière. Nous sommes dans une démocratie où les lois et règlements doivent être respectés par tous’’, ajoute-t-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/39bhTVB
via gqrds