Le Forum civil de Birahim Seck et l'équidistance de façade (Par Pape SARR)
Par les temps qui courent, le landernau politique est surchauffé par la rejet en bloc que plusieurs candidatures n'ayant pas réussi à satisfaire au parrainage. Une élite intelligente devrait se désoler du manque de clarté dans la prise de décision du conseil constitutionnel et exiger des nombreux observateurs une explication sur le processus qu'ils ont observé. 


Maître Aissata Tall SALL semble être la seule véritable leader douée d'intelligence émotionnelle et capable malgré l'ajournement de sa candidature de garder intact son esprit et La bonne logique politique des justes. Elle se souvient que les recours brandis contre le conseil constitutionnel dénote seulement une carence de leurs auteurs car les décisions du conseil constitutionnel sont de premier et de dernier ressort. 

Ils ne peuvent souffrir de recours et à ce titre sont de portée définitive. Elle en tire les conclusions de son avenir politique et nul doute qu'elle retrouvera vite La bonne route. Pendant ce temps les crieurs
insatisfaits font dans le gnakk-gnanki, en s'aventurant dans des démonstrations de tricherie souvent de leurs auteurs qu'on prenait parfais pour de tres grands cadres intellectuels.

Le forum civil semble en peine devant ces losers inconsolables et devant le désarroi de ces pinailleurs, il brandit une curieuse médiation pour remettre en question le parrainage qu'il s'agirait d’oublier et va même jusqu'à demander fermement au Président de confier les élections à une
autorité indépendante.
 
Le forum ne s'arrête pas en si bon chemin puisque son coordinateur adjoint
Aziz Diop demande aussi le rétablissement de Khalifa dans ses droit, tranchant ainsi d'autorité, la question du rabat d'arrêt pendant devant la cour suprême en décrétant que le rabat est suspensif.


Le forum opposé nous informe que son intention est juste d'apaiser le climat social en tranchant de manière complètement équidistante le contentieux ambiant. Si ça ce n'est pas de l'équidistance de
façade, alors c'est la pire des fumisteries depuis l'indépendance de ce pays.


Au nom d'un combat masqué, les amis de Brahim SECK ont trouvé La pirouette consistant à laisser quelqu'un de moins braqué contre le Macky, emboucher la trompette pour nous jouer l'hymne du fumier et la sensibilisation de l'opposant encagoulé.

Que les choses soient clairement dites, personne à Ndoumbélane ne vous suivra dans vos sollicitations pernicieuses. Le pays vit avec tous les prétendants et le peuple ne se trompera pas. Il n'y a ni "Diay dolé", ni confiscation de droits dans ce pays.
 
 Et le pouvoir peut compter sur la grande majorité de citoyens lucides qui non seulement tiendront debout pour faire face aux excités potentiels qui voudront brûler ce pays, mais iront dans les urnes tranquillement pour porter le Président au coup KO du 24. février.

Honte aux opposants masqués qui cognent le camp du pouvoir en se glorifiant d'équidistance. Oui le ridicule ne tue pas, mais il marque à jamais les mauvais joueurs et les tricheurs.
 
Attendons de voir qui complétera la liste des prétendants à la candidatures devant aller en finale et surtout restons zen et confiant devant notre conseil constitutionnel dont on peut être très fier. Il nous dira qui est candidat en définitive et être sérieux et juste, être vraiment équidistant c'est appeler aux respect des institutions et des règles. Le forum civil en est très loin.

Pape SARR



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2QxbwkA
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours