Les femmes de Taxawu Dakar sont plus que jamais déterminées à en découdre avec l’actuel régime. Devant la presse, hier, elles ont dénoncé les nombreuses arrestations et exigé la libération immédiate de leurs jeunes. Elles ont par la même occasion réitéré leur engagement à leur leader politique, en prison depuis bientôt 2 ans.
Les femmes de Taxawu Dakar affichent leur détermination: «Le combat ne fait que commencer»
«Le combat ne fait que commencer», voilà ce qu’a déclaré la présidente des femmes Khalifistes du département, en réaction aux arrestations et autres tentatives d’intimidation du régime.

Pour Aïssatou Fall, qui parlait au nom de toutes les femmes khalifistes, «ni les rafles nocturnes, ni les lâches intimidations ne nous feront renier nos convictions». En effet, Aïssatou Fall soutient que Macky Sall a lancé sa police politique dans la traque et la rafle de jeunes militants de l’opposition. «Ces jeunes et tous les autres de l’opposition font partie de cette jeunesse d’avant-garde et ont la vertu du patriote. Ils ne seront pas les victimes expiatoires des intimidations de ce régime, à bout de souffle, qui, dans une fuite en avant échevelée, menace et emprisonne arbitrairement des citoyens», a déploré la dame.

Pour ajouter devant ses camarades, qui avaient effectué le déplacement en grand nombre, qu’elles ne se laisseront pas faire. «Nous ferons face au prix de tous les sacrifices jusqu’au jour où, par la volonté du peuple sénégalais, nous viendrons à bout du régime corrompu et prédateur de Macky Sall», avance-t-elle.

Les femmes de Taxawu Dakar exigent par la même occasion la libération sans délai des jeunes interpellés, ainsi que celle de Al Housseynou Sy et l’arrêt immédiat de ces arrestations arbitraires, dont les seuls ressorts sont la peur et la lâcheté du régime en place. «Nous tenons pour responsables Macky Sall et son ministre de l’Intérieur de toutes les conséquences qui pourraient découler de leur séquestration».

Toutes les institutions de la République se sont liguées pour abattre Khalifa Sall

Revenant sur l’arrestation de leur leader, la présidente de souligner qu’il s’agit d’un complot politique en bande organisée. «Cette décision scandaleuse restera dans la mémoire collective comme la plus grande forfaiture et la pire objection de l’histoire judiciaire de notre pays. L’invalidation de la candidature de Khalifa Sall, que rien ne peut justifier en droit, est sans nul doute le point culminant d’une cabale politique où toutes les institutions de la République se sont liguées pour abattre un citoyen.

(…) Macky Sall veut instaurer un régime de terreur en utilisant des pratiques d’un autre âge qui rappellent les heures sombres de l’histoire de l’humanité. En effet, dans sa volonté d’intimider et de réduire au silence tous ceux qui émettent des positions différentes de la propagande officielle, Macky Sall ne recule devant rien», dira Aïssatou Fall.

Aussi tend-elle la main à tous les autres membres de l’opposition : «Nous lançons un appel aux responsables, militants et sympathisants, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, à rester unis, rassemblés et mobilisés et à poursuivre le combat sans désemparer avec les autres partis et organisations du C25 et du Front de résistance nationale».






Les Echos



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2S34LvW
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours