Me Ousmane Sèye : « Revendiquer une personnalité neutre pour organiser des élections au Sénégal, c’est un recul démocratique»
Répondant à la décision « finale » du Président Macky Sall de ne pas récuser Aly Ngouille Ndiaye de l’Alliance pour la République (APR) comme ministre de l’Intérieur organisateur de l’élection présidentielle du 24 février 2019, Me Ousmane Sèye estime que « un ministre de l’intérieur partisan ne peut pas changer la donne électorale au Sénégal, ni changer le résultat d’une élection. »
 
Me Ousmane Sèye est catégorique si on sait que Abdou Diouf et Abdoulaye Wade ont perdu l’élection présidentielle de 2000 et 2012, en ayant respectivement comme ministre de l’Intérieur Général Lamine Cissé et Me Ousmane Ngom.
 
« Un ministre de l’Intérieur partisan ne peut pas changer la donne électorale au Sénégal, ni changer le résultat d’une élection. L’histoire politique et électorale du Sénégal est là et l’a démontré. Abdou Diouf a perdu et il y a eu différentes alternances avec un ministre de l’Intérieur comme Ousmane Ngom qui était du PDS. Je rappelle que ce n’est pas le ministre de l’Intérieur qui organise l’élection présidentielle, mais, c’est l’Etat et tous ses démembrements. Revendiquer une personnalité neutre pour organiser des élections, c’est un recul démocratique pour le Sénégal.

Le Sénégal est un pays démocratique consacré. L’essentiel est de faire en sorte que les citoyens aient leurs cartes d’électeurs le jour du vote et qu’ils aillent voter, mais, ce n’est pas le ministre de l’Intérieur qui peut changer le résultat d’une élection au Sénégal 
», a expliqué Me Ousmane Sèye sur les ones de la RFM, il y a quelques minutes.
 
Avant d’ajouter : « on critique d’ailleurs le fichier électoral qui a permis plusieurs alternances et qui a été audité par des organismes nationaux et internationaux, qui ont attesté qu’il était fiable à plus de 98%. Pour moi à l’approche de la présidentielle de 2019, on devait plutôt discuter sur des programmes et non sur le débat sur la neutralité du ministre de l’Intérieur. Les partis politiques sont dans les commissions et dans les bureaux de vote, ils doivent exercer leur responsabilité. Ousmane Ngom était ministre l’Intérieur quand Wade perdait l’élection de 2012 ».





 
Massène DIOP Leral.net
 



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Sz8JsY
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours