Présidentielle 2019: Moustapha Diakhaté dénonce « l’immixtion » des Etats-Unis
Les gilets offerts à la presse sénégalaise par les Etats-Unis pour les besoins de la couverture des élections, suscitent la colère des autorités sénégalaises. Parmi elles, Moustapha Diakhaté, ministre et chef de cabinet du président de la République, Macky Sall. A travers un texte publié sur sa page Facebook, l’ancien Président du groupe parlementaire de la majorité dénonce ce qu’il considère comme une "immixtion américaine dans la Présidentielle", prévue le 24 février 2019.

"Le Ministre de l’Intérieur, M. Aly Ngouille Ndiaye a honoré le Sénégal en interdisant la distribution, par l’ambassade des USA, de gilets aux journalistes sénégalais", a-t-il dit.

"Il est inacceptable que le gouvernement américain équipe les journalistes sénégalais, pour la couverture de la campagne électorale, à l’insu des autorités de la République du Sénégal et surtout dans un Institut public, le Cesti", a-t-il ajouté, faisant allusion à la cérémonie qui devait avoir lieu mercredi, au Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI).

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye s’était aussi exprimé jeudi dans le quotidien "Source A" sur cette affaire, qu’il considère comme une ingérence dans les affaires intérieures du Sénégal.

"J’ai demandé à l’Ambassadeur des Etats-Unis qu’est-ce le Drapeau des Américains vient faire dans notre élection ? Pourquoi des gilets venant des Etats-Unis ? (...) Si les journalistes veulent être dotés de gilets, pourquoi ils ne s’orientent pas vers l’Etat du Sénégal, qui peut leur en fournir", s’est-il interrogé.

Moustapha Diakhaté qui veut une réponse à cette question, pense qu’une "enquête doit être ouverte par le Ministre de l’Enseignement supérieur et des sanctions prises à l’encontre des responsables du Cesti, qui ont joué le dégradant rôle de cheval de Troie de la violation de la souveraineté nationale par une Puissance étrangère".

"C’est impardonnable et c'est dommage qu’on puisse encore trouver des Sénégalais pour légitimer la forfaiture américaine. Malheureusement, ce n’est pas une première. Il n'y a guère longtemps la traite négrière comme la colonisation, a été facilitée par des populations autochtones. Certes, le Sénégal est un pays sous-développé mais souverain quand même ! Et ça, l'Ambassadeur des USA au Sénégal doit le savoir", a-t-il conclu.








Lamine DIEDHIOU (Leral.net)



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2sZNyVP
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours