Présidentielle 2019 : Quand Madické Niang sauve le PDS de Karim Wade du désastre

Qu’on le veuille ou non, Me Madické Niang, l’ancien avocat et bras droit de Me Wade, est un héros. Il a sauvé le Parti démocratique Sénégalais (PDS) du chaos. Et il a évité l‘humiliation à ce parti qui est l’un des plus grands du Sénégal…Xibaaru revient sur la situation du désastre du PDS et la bravoure de Madické Niang…

Le PDS au bord du gouffre

Abdoulaye Wade a toujours voulu se faire succéder par son fils au PDS et cela depuis la fameuse idée de la dévolution monarchique. C’était des rumeurs. Mais Wade ne badinait pas. Il voulait un troisième mandat pour se faire remplacer ensuite par son fils. Puis vint la chute de 2012. Et Wade jeta son dévolu sur son parti, le PDS. Karim devait être le prochain secrétaire général du PDS. Pour cela il a avait besoin d’un adjoint factice.il le trouva en la personne de Oumar Sarr. Et c’est lui qui est chargé préserver le siège jusqu’au retour du fils prodige.

Wade propulse Karim comme candidat du PDS pour la présidentielle lors d’un congrès avec un semblant de débat. Malheureusement Karim est emprisonné puis exilé. Mais Wade le maintient comme le candidat malgré sa condamnation. La candidature de Karim est invalidée par le conseil constitutionnel. Et le PDS se retrouve sans candidat à la présidentielle. Une première depuis la création du parti il y a plus de 40 ans.

Madické à la rescousse

La candidature de Karim est invalidée. Le PDS n’a plus de candidat à la présidentielle. Mais la présence d’un candidat parmi les challengers de Macky fait oublier l’absence du PDS. Il est considéré comme un dissident du PDS mais toujours dans le parti du vieux Wade. Il n’a aucun parti et se réclame toujours du PDS et  Wadiste de surcroît. Les militants libéraux voient en lui celui qui a sauvé le PDS du désastre total. Ne serait-ce Madické, le parti de Wade aurait subi l’humiliation du siècle par son absence à la présidentielle. Une erreur due à l’entêtement des Wade de croire que tout leur est permis au Sénégal…Comme forcer une candidature contre les lois.

Source xibaaru.sn




from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Rt5dDX
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours