Les Nouvelles

jeudi 3 janvier 2019

Situation préélectorale vive et tendue : C.O.S./M23 exprime ses inquiétudes et préoccupations

La Commission Orientations et Stratégies (COS/M23) a dans un communiqué rendu public, partagé avec l’opinion nationale et internationale ses inquiétudes et préoccupations, liées à la situation préélectorale vive et très tendue, due aux positions antagonistes entretenues par les acteurs politiques, en vue de l’élection présidentielle du 24 février qui pointe à l’horizon au Sénégal.
Situation préélectorale vive et tendue : C.O.S./M23 exprime ses inquiétudes et préoccupations
En effet, suite aux premiers résultats issus du Conseil constitutionnel et portant sur les dossiers des parrainages, de profondes récriminations et contestations sont provenues de l’opposition sénégalaise, pour dénoncer une procédure floue, au relent de blocage et d’élimination ciblée de certains acteurs.

Au-delà, la réponse ferme et sans appel du chef de l’Etat Monsieur Macky SALL lors de son adresse à la Nation du 31 décembre 2018, sur la désignation d’une personnalité neutre pour l’organisation de ce scrutin, n’est pas sans envenimer le débat sur la transparence et la régularité de ces joutes à venir. 

Ainsi, soucieux de la stabilité sociale du pays, du respect des principes démocratiques, du respect des droits consacrés par la Constitution aux citoyens et aux acteurs politiques en matière électorale, la COS/M23 met une fois de plus l’Etat du Sénégal devant ses responsabilités. 

Par conséquent, la COS/M23 exige du pouvoir en place, de garantir entièrement le déroulement d’un processus foncièrement appuyé sur le droit et les dispositions réglementaires et démocratiques qui régissent notre pays. 

Par ailleurs, la COS/M23 attend de ce dernier, qu’il mette en œuvre le mécanisme administratif et logistique nécessaire à un fichier régulier et sincère, l’obtention des cartes d’électeurs, et la prise en compte des revendications des candidats et coalitions concernés par cette élection. 

Dans le même sillage, la COS/M23 exige la nomination d’une personnalité neutre et consensuelle, pour l’organisation apaisée de l’Election présidentielle de février 2019, une des cautions de stabilité et de paix sociales pour le Sénégal. 

Dans la même veine, la COS/M23 rafraîchit la mémoire si amnésique de Monsieur Macky SALL et ses collaborateurs, que dans un passé assez récent, nous étions tous dans la même posture face à Maître Abdoulaye WADE pour les mêmes revendications. Tous soucieux d’un processus électoral apaisé et normal, de la régularité et la sincérité des urnes, d’un fichier conforme et régulier, d’une organisation neutre de l’élection présidentielle de 2012, nous avions ensemble porté les mêmes combats du temps, toujours aussi légitimes et légaux aujourd’hui plus que jamais. 

La COS/M23 de rappeler au Président de la République, combien de citoyens sont tombés aux côtés de candidats comme Macky SALL, Ousmane Tanor DIENG, Moustapha NIASSE entre autres acteurs, par conviction et pour la défense des principes, du droit et de la démocratie. 

Et ainsi, d’avertir l’opinion nationale et internationale, les leaders d’opinion et communautaires de la détermination dont nous ferons preuve pour les mêmes combats pour la démocratie sénégalaise et de les inviter à rappeler les acteurs à l’ordre. 

Pour finir, la COS/M23 lance un appel solennel à l’ensemble des Forces vives de la Nation, à s’engager fermement à la défense de la démocratie et des principes de droit. De refuser catégoriquement l’embastillement et la confiscation de la souveraineté du Peuple. De veiller au strict respect de nos droits à choisir régulièrement et normalement nos dirigeants par des voix démocratiques dénuées de tout soubassement dictatorial et monocratique. Ceci, dans la responsabilité, le respect de la chose publique, mais aussi, dans l’engagement citoyen, le patriotisme et la détermination.




 

PiccMi.Com



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Qik52M
via gqrds
« PREV
NEXT »

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire