Cheikh Issa Sall du Pur :
Le Cheikh Issa Sall a choisi la Banlieue de Dakar pour ouvrir sa campagne électorale. Une véritable « marée verte » l’a accompagnée dans ses déplacements de Dalifort, Guinaw Rai, Malika, Yeubeul et Mbao et Pikine. Les femmes, les jeunes et les personnes du 3e âge tous l'ont acclamé lors de son passage.

Au Pont de Pikine-Guinaw Raïl, où il a tenu un grand meeting, le candidat du Parti de l’unité et du Rassemblement (Pur) s’est présenté comme étant le candidat qui incarne le meilleur profil pour diriger le Sénégal. Dans son programme de campagne décliné en plusieurs axes, il promet de lutter contre l’insécurité, la corruption et la mal gouvernance... Il a aussi promis de faire l’emploi des jeunes et la crise casamançaise ses priorités.

« Macky Sall est un tyran… »

Les institutions sont d’une importance capitale pour lui. Cheikh Issa Sall s’est engagé à œuvrer pour la séparation des pouvoirs. Sur cette lancée, il s’est pris au candidat sortant Macky Sall l’accusant d’avoir outragé la justice. « Macky Sall est un tyran. Mais ce n’est pas la peine de se presser, il ne lui reste que 20 jours. Il détient le pouvoir exécutif et empêche les deux autres pouvoir Législatif et Judiciaire d’évoluer, de jouir de leurs libertés et les écrase. Il les utilise pour enfermer ses adversaires, les faire exiler ou même forcer l’Assemblée à voter des lois non à appropriées. Nous ne ferons de sorte que notre magistère, ces pouvoirs soient libres. Il faut favoriser le fonctionnement normal de chaque institution, ce qui est symbole d’une bonne vitalité démocratique », s’est-il engagé.

« Suppression de la caisse noire »

Cheikh Issa Sall s’est également attaqué à la Caisse noire qui selon lui ne sert qu’à en enrichir le Président et de son clan. « La richesse de certains vient de la Caisse noire qui est mise à la disposition du président de la République qui se trouve avec des milliards de nos francs sans rendre compte à qui que ce soit. Ce sont sa famille, ses amis, ses partisans qui en bénéficient. Je vous annonce que sous mon magistère, la caisse noire sera supprimée, parce qu’elle n’a pas sa raison d’être, si ce n’est de s’enrichir sur le dos de la population », a-t-il ajouté, selon ses propos rapportés par "Les Echos".



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2t1rH0k
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours