Le président du Pastef, Ousmane Sonko, a annoncé à Kaolack que ce qui retarde le Sénégal, c’est qu’il est dirigé par des hommes sans valeur.

« Même nos aïeux « ceddo » avant l’islam avaient des valeurs comme comme le « diom, le ngor, le kersa ». Donc le pays ne sortira jamais de ses difficultés s’il continue d’être dirigé par la même classe. Moi je crois aux valeurs car elles sont les seules barrières qui peuvent empêcher à quelqu’un de vivre des ressources qui lui sont confiées », souligne-t-il.

« À Kaolack, le président Macky Sall avait promis monts et merveilles, où est le port ? L’aéroport ? Où est l’université Cheikh Al Islam ? Il paraît qu’il a été inaugurée aujourd’hui, mais ce sont des bâtiments, des maisons et d’anciennes écoles de formation qui sont louées. Les deux pierres posées là bas n’ont pas bougé, aucun édifice n’est venu changer le lieu. Plusieurs entrepreneurs ont décliné le marché de construction de l’université, donc ce n’est pas avec Macky que vous verrez une université neuve », ajoute-t-il pour renforcer sa thèse.

Parlant du problème de l’eau à Kaolack, Ousmane Sonko souligne que c’est le « chlore qui l’affecte. J’ai fait l’expérience au moment de mon stage de sortie à l’ENA ». Racontant une de ses mésaventures dans ladite ville, Sonko a ironisé sur l’incapacité du régime en place d’assurer certains besoins aux populations.

« En ce moment, quand j’ai pris mon premier bain chez des amis magistrats, j’ai passé plus d’une heure dans les toilettes car après mon bain je croyais que j’étais pas propre car j’avais une sensation bizarre au niveau de la peau, c’est en ce moment qu’un ami à frapper la porte des toilettes pour me dire : tu es propre, c’est la qualité de l’eau qui est comme ça. Comment un président qui ne peut pas assurer de l’eau potable à une ville peut être leur assurer l’émergence? », se questionne-t-il.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2Go1Bg0
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours