Pour ses 14ème et 15ème journées de campagne électorale, Idrissa Seck et sa délégation ont effectué une tournée dans les régions de Saint-Louis et de Louga, le samedi dernier et hier. Des localités qui constituent un grenier électoral non négligeable. Ce qu'a compris coalition Idy 2019 qui ne compte laisser aucune marge de manœuvre au candidat sortant dans l'élection présidentielle du 24 février aux enjeux énormes. La coalition Idy 2019 a, d'abord, fait un «test grandeur nature», le samedi dernier, dans la commune de Bokhol. Prenant la parole, El Hadj Guèye, maire de la commune de Bokhol, militant du Parti démocratique sénégalais (PDS) a soutenu que les membres du PDS et des militants d'autres partis politiques qu'il représente, ont décidé de soutenir Idrissa Seck pour une victoire de la coalition Idy 2019 à l'issue du scrutin présidentiel du 24 février. Ce, à en croire l'édile de la commune, pour traduire tout l'espoir que 14EME populations de cette partie du département de Dagana portent sur Idy pour la résolution de leurs difficultés, après avoir consulté le programme de la coalition Idy 2019. M. Guèye a, par ail- leurs, déploré le fait que le gouvernement actuel ne fasse pas grand-chose pour l'agriculture, le principal secteur d'activité de Bokhol qui, à l'instar du bassin arachidier, peut être considéré comme le bassin des tomates dont 50 % de la production est issue ici à Bokhol, d'après le maire qui s'est offusqué du manque d'infrastructures notoire noté à Bokhol dont la démographie se situe entre 4 et 5 mille habitants, En Hadj souligne que la commune ne compte que deux collèges qui ont été créés par le prédécesseur de Macky Sall, Abdoulaye Wade, avant de souhaiter la construction d'un lycée dans la commune pour alléger les souffrances des écoliers. Prenant la parole, le candidat de la coalition Idy 2019, après avoir magnifié la mobilisation des populations de Bokhol, a salué cette «unité» qu'il y a autour de cette structure poli- tique qui, à quelques jours du scrutin présidentiel, ne cesse d'être renforcé par des personnalités de la sphère qui ont décidé de soutenir Idrissa Seck pour déboulonner le «Macky». Au plan des doléances des habitants de Bokhol, Idy a souligné la nécessité et l'urgence de créer un lycée. Car, dira-t-il, tout travail n'est possible sans la force et le savoir qui est le fondement de tout progrès socio-économique d'une nation. Donc, pour Idy, la promotion de l'éducation et surtout de la formation professionnelle est une priorité absolue prise en compte dans le pro- jet de gouvernance de la coalition Idy 2019. Idrissa Seck a, devant ses souteneurs Bokhol, estimé que le secteur agricole doit être développé, en particulier dans cette localité : Pour le leader de Rewmi, la formation pro- fessionnelle est une priorité absolue notamment pour le secteur agricole qui doit être géré par des agronomes. En outre, Idrissa Seck a soulevé la question de l'autosuffisance alimentaire. Idrissa Seck propose de créer une industrie pour la transformation des produits agricoles à Bo- khol, avant leur exportation vers d'autres localités du Sénégal et à l'international. Ce qui sera matérialisé, à en croire ldy, par la création d’une unité de transformation industrielle à Bokhol, à travers une politique intégrée du leader de Rewmi. Le cortège des Orange a, après l'étape de Bokhol, effectué une tour- née à Podor, en passant par Diandane où des militants attendaient la caravane. Idrissa Seck prendra quelques minutes pour saluer ses militants et sympathisants de Diandane, avant de faire cap sur Podor où la coalition 2019, malgré un rassemblement moins dense, compte des souteneurs qui refusent toute idée que Podor considéré comme le fief d'Aissata Tall Sall qui a récemment transhumé vers le camp présidentiel, appartienne à un candidat donné.
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours