La marée orange inonde 22 communes et villages en deux jours Lorsque la caravane orange a quitté les routes cahoteuses du sud-est du pays menant à Kothiary, Goudiry, Bakel, Ourossogui et Ndioum, après avoir parcouru le Fouta et le Walo, le samedi, elle a passé la nuit à Richard Toll, avant d'engager l'étape du Djolof. Un week-end riche en accueil pour le candidat à la Présidentielle de 2019. A Podor, il a grignoté dans l'électorat de la mouvance présidentielle. A Bokhole où le maire El Hadj Gueye, responsable du parti démocratique, s'est jeté dans la marée orange, Idy a été accueilli en porteur d'espoirs. Et partout où il est passé : Niandal, Dagana (où il a fait un clin d'œil à son frère et ami Omar Sarr) St-Louis, Louga, c'était la totale. Mais Saint-Louis a gagné le pari de la mobilisation. Sur les pancartes, on pouvait lire : «Idy, le sauveur». En compagnie de Cheikh Bamba Dièye, du Docteur Abdourahmane Diouf, de Thierno Bocoum, de Cheikh Camara, de Bougane Gueye Dany, il a vu «Ndar» s'incliner à ses pieds. De l'université Gaston Berger à Guet Ndar, fief d’Ahmet Fall Braya, en passant par le pont Faidherbe, il a été adulé, chanté et acclamé. Et c'est Louga, où l'attendait l'ancien ministre Hadjibou Soumaré, qui a été le point de chute de la caravane, qui s'est posée dans la ville à 3 heures du matin. Le lendemain, dimanche, 15ème jour de campagne, Idy a entamé la grande marche orange par Ngoumba Nguéwoul. A Kébémer, il a rendu visite à l'ancien sénateur, le général Maïssa Ndiaye. Un vieux compagnon de Me Wade. Puis, direction Ndande, Mekher, Pekess, Thilmakha, Ndoyenne, Sagata, Ndoyennne, Ndiagne, Warang, Koki, Moukhmoukh et Dahra, point de chute, le dimanche. Bref, en deux jours, le candidat Idrissa a sillonné 22 commune et villages, en seulement deux jours.
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours