De toute évidence, des 5 candidats en lice pour l’élection présidentielle de dimanche prochain, Madické Niang, avait ravi la palme de la sympathie. Celui que la presse a rebaptisé Dickson, a, en effet, séduit par sa bonne humeur, ses blagues et l’ambiance très décontractée qu’il imprime à cette campagne, pas des plus paisibles.
Ndella Madior Diouf, la mauvaise pioche de Madické Niang
Son fameux slogan « Tothie na radiakh » défile en boucle sur la toile. Un capital sympathie que Ndella Madior Diouf a grandement sabordé, en affirmant que le candidat de Madické 2019 dépense 1 500 000 francs CFA par jour au profit des journalistes qui le suivent durant cette campagne.

Ces derniers qui ont promptement décidé, d'ailleurs, de quitter la caravane du candidat, non sans révéler toutes les couleuvres qu’ils ont avalées depuis le début de la campagne. Mais point de surprise, venant cette femme à la vie tumultueuse, plusieurs fois séquestrée par ses anciens employés, qui revendiquaient assez souvent des salaires impayés. En retour, elle n’avait pas hésité à soutenir que la plupart d’entre eux avaient bénéficié de sa formation sans la payer.

Les qualifiant de « Pousse Mou Takk », elle se gargarisait d’avoir mis le pied à l’étrier à plusieurs personnes des médias dont Ndèye Astou Guèye, Sidate ou encore Biba. Madiché Niang l’a certes appris à ses dépens, mais c’est de notoriété publique, chez l’extravagante Ndella Madior Diouf, la boule ne tourne pas rond. Une chose est sûre, avec cette énième sortie de route, celle qui soutenait il n’y a guère longtemps, que Idrissa Seck est la seule personne capable de faire face à Macky Sall, a porté un sacré coup au candidat Madické Niang.







Bachir Seck



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2GViXB9
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours