Que les fauteurs de troubles se le tiennent pour dit. Depuis Kaolack où il était hier mardi pour battre campagne, le président sortant Macky Sall a élevé le ton en martelant, que la campagne électorale ne saurait être un prétexte pour installer de l'anarchie dans le pays. "Quiconque violera la loi, il répondra de ses actes devant les cours et tribunaux. Et il sera sanctionné à la hauteur de la gravité des faits", a t-il menacé.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2N4zHqC
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours