La décision du ministère de l’intérieur de sécuriser les différents candidats pour la campagne présidentielle de 2019, avec notamment des gendarmes et policiers mis à leur disposition, ne fait finalement pas, l’unanimité. Ousmane Sonko a éconduit les hommes de Aly Ngouille Ndiaye.

Après sa décision, Ousmane Sonko s’en est expliqué par ces mots : « nous ne voulons pas de sa sécurité, car je ne vais jamais laisser ma sécurité aux mains de Macky Sall et de son ministre de l’Intérieur ».






Senenews



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2UW9QE2
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours