Alors que l’ancien président a annoncé une tournée nationale pour appeler les Sénégalais à saboter l’élection présidentielle sénégalaise, des sources Afriqueconnection viennent d’apprendre qu’il est, curieusement, attendu à Conakry ce samedi. Un déplacement chez Alpha Condé, ennemi juré de Macky Sall, qui interroge forcément.
Wade Chez Condé à Conakry #La connexion de tous les dangers pour Macky
C’est une information qui a échappé à la presse sénégalaise. Guinéenne aussi. Et aussi invraisemblable que cela puisse paraître, elle n’émane pas d’Abdoulaye Wade qui aime pourtant annoncer en fanfare ses moindres déplacements, ni de son hôte. Mais de la police guinéenne qui l’a ébruitée, malencontreusement.

À en croire cette source digne de foi, l’ancien chef d’État du Sénégal est attendu ce samedi 16 février à Conakry. Il va retrouver dans la capitale guinéenne un autre ancien président, le Français François Hollande.

C’est un haut responsable de la police guinéenne qui, justifiant la répression d’un rassemblement du principal parti de l’opposition (UFDG) qui accueillait en ce début d’après-midi son chef Cellou Dalein Diallo de retour d’un séjour à l’étranger, a livré l’information.

Interrogé par notre confrère Africaguinée sur les raisons d’un inhabituel dispositif sécuritaire sur l’axe Hamdallaye-Cosa-Sonfonia, un haut responsable de la police guinéenne répond dans un premier temps :

« Si les gens ont des velléités de troubler l’ordre public, on renforce les dispositifs de sécurité pour éviter que les gens n’envahissent sauvagement les rues pour troubler l’ordre public ».

La source de poursuivre en révélant : « On a aussi deux illustres hôtes. Il s’agit de l’ancien président français, François Hollande arrivé hier et l’ancien président Sénégalais Abdoulaye Wade. Sachant le positionnement de l’hôtel Sheraton, c’est la même voix que le leader de l’UFDG emprunte avec ses militants. Si ce n’est pas sécurisé, et qu’il y ait entrechoc entre une délégation et le leader de l’UFDG, ça risquerait de créer des petits problèmes. Donc, pour éviter des embouteillages ou des accrochages entre les militants et qui que ce soit, il faut renforcer la sécurité. »

L’on ignore les raisons du déplacement soudain d’Aboulaye Wade chez Alpha Condé, dont les relations froides avec son homologue sénégalais, Macky Sall, ne sont un secret pour personne dans les arcanes diplomatiques. Surtout depuis la crise d’Ebola en Guinée qui avait poussé le Sénégal à fermer ses frontières par précaution, ce qui avait mis Alpha Condé dans une colère.

Ce déplacement intervient en tout cas au lendemain du retentissant avertissement lancé par Macky Sall lors d’un meeting à Diourbel.

« Personne ne peut saboter le scrutin (…) L’État prendra toutes ses responsabilités pour que le vote puisse se dérouler sur l’ensemble du territoire sans heurt », a-t-il lancé à ses partisans, faisant allusion aux velléités de sabotage de son prédécesseur non content que la candidature de son fils soit rejetée par le conseil constitutionnel.

La question qu’on se peut se poser est qu’est-ce qu’Abdoulaye Wade cherche chez Alpha Condé, dans le contexte politique sénégalais ? Que mijotent-ils tous les deux ?

Une chose est sûre, cette connexion Wade- Condé ne devrait pas perçue d’un bon oeil par Dakar. C’est une connexion de tous les suspiscions, c’est sûr. De tous les dangers pour Macky Sall, ce n’est pas à écarter. D’autant que le pyromane de Versailles et son parti continuent de jurer sur tous les micros sénégalais qu’« il n’y aura pas d’élection présidentielle » le 24 février, qu’ils s’y opposeraient par tous les moyens. Quitte à s’allier par exemple avec l’ennemi étranger juré de Macky Sall ? A surveiller de très prés…

Thierno DIALLO

Wade Chez Condé à Conakry #La connexion de tous les dangers pour Macky

Wade Chez Condé à Conakry #La connexion de tous les dangers pour Macky



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2DKT4Rj
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours