«Face à l'intimidation, nous allons répondre présents». Ce sont par ces mots que la jeunesse de l'opposition réunie, a tenu à répondre suite aux nombreuses arrestations de leurs partisans notées ces derniers jours. Le secrétaire général des jeunes socialistes proches de Khalifa Ababacar Sall, Bassirou Samb et Cie préviennent que si leurs camarades ne sont pas libérés dans les meilleurs délais, ils descendront dans les rues.
Arrestations du Colonel Kébé et Cie : les jeunes de l'opposition du Sénégal donnent un ultimatum à Macky Sall
Les jeunes de l'opposition ont fait face à la presse au Quartier Général (QG) de la coalition Taxawu Dakar sis aux deux voies de Sacré-Coeur, pour dénoncer avec la dernière énergie, les nombreuses arrestations de leurs camarades. 

Très remontés contre le régime de Macky Sall, ils donnent un ultimatum à ce dernier pour la libération immédiate de leurs camarades. « Sils ne sont pas libérés dans les meilleurs délais, nous allons appeler l'ensemble des forces vives de la Nation à la Place de l'Obélisque pour un rassemblement pacifique », menacent-ils. Ils informent qu'une  trentaine de jeunes, femmes et adultes de l'opposition, sont actuellement dans les liens de la détention. 

Très en verve, ces jeunes préviennent que : «œil pour œil, dent pour dent», pour dire qu’ils ne resteront pas les bras croisés au moment où leurs camarades sont «kidnappés » à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss. Ils comptent répondre par «les armes» si l'Etat les invite à cela.  

En les en croire, ces arrestations orchestrées par le camp présidentiel, sont un «enlèvement total», de «l’intimidation» du régime de Macky Sall et de «l’acharnement». Et, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est l'arrestation du Colonel Abdourahim Kébé, un homme «qui a servi le Sénégal un peu partout dans le monde» et «qui n’a fait que publier un message patriotique via sa page Facebook» . 

Ils rappellent à cet effet, la réaction de Macky Sall en 2012 qui avait publié via sa page officiel que «le régime d'Abdoulaye Wade voulait confisquer le pouvoir et que s'il persiste, nous allons au Palais le déloger». 

 Très déterminés à faire libérer leurs camarades, Bassirou Samb et Cie invitent toute la population sénégalaise à venir soutenir ces derniers aujourd'hui, mardi 05 mars lors de leur jugement au Palais de justice de Dakar.







PressAfrik



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2NFMXlG
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours