Babacar Justin Ndiaye : « les rigides et carrées «douma ko def» de Macky Sall sont encore fraîches dans les mémoires»
 Malgré le « caractère bienveillant » de l’appel au dialogue de Macky Sall, l’analyste Babacar Justin Ndiaye évoque des blocages à la réalisation de cet appel qui du moins reste une tradition sénégalais depuis l’ère Léopold Sédar senghor.

« Les passages en force à l’Assemblée nationale, les oukases liberticides, les réponses carrées et rigides du genre «douma ko def» sont encore fraîches dans les mémoires. Bref, la gouvernance a été durablement placée sous le double signe de la brusquerie décisionnelle et du durcissement jusqu’au-boutiste, pour passer aisément la rampe des cœurs et des esprits. Mais impossible n’est pas politique.», a analysé Babacar Justin Ndiaye interrogé par Sophie Barro de Igfm.

Avant d’ajouter que «l’appel au dialogue lancé par le Président Macky Sall trouve sa place et, surtout, baigne profondément dans les mœurs politiques du Sénégal », tout en citant « son lointain prédécesseur, Léopold Sédar Senghor », qui « a été un fervent pionnier du dialogue et de tous les dialogues : politique, culturel, religieux, etc. ».

A l’issue de la publication par le Conseil constitutionnel des résultats définitifs du scrutin présidentiel du 24 février 2019, le Président Macky Sall a convié « à un dialogue républicain toutes les forces vives de la Nation, sans exclusive ; dialogue auquel ses « prédécesseurs, les Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade pourraient apporter leur contribution. »
 
Massène DIOP Leral.net



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2tRmk4f
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours