Au lendemain de l’élection présidentielle du 24 février dernier, votre site Leral.net posait le problème de la représentativité des partis politiques au Sénégal, relativement à la pléthore de chapelles politiques. Le score de la coalition ‘’Idy 2019’’, qui a récolté 20% des voix, soit moins d’un million de votes des sénégalais aux dernières joutes présidentielles, suffit, en effet, pour poser la question du poids des partis qui étaient regroupés dans cette coalition, la plus grande derrière Benno Bokk Yakaar, du Président Macky Sall.
Cheikh Sadibou Fall : « On doit pouvoir trouver le moyen de réduire les partis politiques »
Réagissant à ce sujet, Cheikh Sadibou Fall, plusieurs fois ministre sous Abdoulaye Wade a estimé que les moyens de réduire la pléthore de partis politiques ne manquent pas. « Comme en Mauritanie, on peut par exemple dire que les partis qui n’auront pas atteint un certain pourcentage lors d’élections locale ou législative, pourraient ne plus être autorisés à se présenter aux élections. Pour ceux qui se créent, le système des parrainages pourrait permettre de régler le problème », a indiqué l’ancien Ministre de l’Intérieur sur la RFM. qui ajoute, l’instauration d’une caution consistante, de l’ordre de 10 millions de francs par exemple, pourrait dissuader certains partis ». Enfin suggère Cheikh Sadibou Fall, « on pourrait exiger à tous les partis de se présenter aux différentes élections ou de cesser leurs activités ».
Rappelons qu’il existe près de 300 partis politiques actuellement au Sénégal. De 3 formations politiques sous Senghor, on a assisté un boom dans la création des partis politiques, surtout sous Abdoulaye Wade et Macky Sall.



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2EO0io2
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours