L’élection présidentielle terminée, les différents états-majors politiques se projettent désormais vers les prochaines échéances. Si les résultats provisoires publiés jeudi dernier donnent une petite esquisse de la configuration de l’opposition, il est indéniable que l’on va vers une nouvelle redistribution des cartes chez les opposants de Macky Sall.
Opposition : des cartes à redistribuer
Arrivé second de l’élection présidentielle avec 20,20 % des suffrages, Idrissa Seck est de facto le chef de l’opposition, suivi de Ousmane Sonko (15,67 %), Issa Sall (4,07 %) et Madické (1,48 %). Mais ce n’est que le côté face de l’iceberg, puisque la coalition ‘’Idy 2019’’ qui a porté l’ancien Premier Ministre à ce rang, a regroupé plus d’une dizaine de leaders politiques recalés par le parrainage, qui prendront seuls leur route, désormais. C’est d’ailleurs pour cela que la plupart des observateurs voient en Ousmane Sonko, le véritable chef de cette opposition. Le leader de Pastef parti seul à cette élection présidentielle et qui a réussi la formidable prouesse d’arriver sur la troisième marche du podium.
Toutefois, Ousmane Sonko pourrait se mesurer à un Khalifa Sall, ou un Karim Wade, exclus de cette élection, mais dont beaucoup imaginent les retours, prédisant une amnistie en leur faveur de la part de Macky Sall. Dans tous les cas, les élections locales qui se profilent à l’horizon, permettront certainement de mieux jauger le camp en face de Macky Sall.

Bachir Seck



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2Szq7xb
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours