Dans le communiqué lu par Idrissa Seck, hier, les 4 candidats de l’opposition rejettent les résultats provisoires publiés par le juge Demba Kandji. Mais l’opposition en a surpris plus d’un en annonçant qu’elle ne déposera pas de recours auprès du Conseil constitutionnel.
Renoncement de l’opposition à déposer un recours : l’aveu implicite d’une défaite consommée ?
Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang rejettent donc en bloc les résultats provisoires qu’ils considèrent comme préfabriqués, qui « correspondent à la commande de Macky Sall », selon le président de la coalition ‘’Idy 2019’’. Toutefois, au regard de la véhémence avec laquelle ces candidats aveint mis en garde contre toute confiscation de la volonté populaire, l’on s’attendait à ce que Idy et compagnie mènent le combat jusqu’au bout, en utilisant au moins les moyens légaux si les résultats publiés n’annonçaient pas un second tour comme ils le prédisaient. Leur décision de ne pas déposer un recours laissent ainsi libre cours aux supputations. Certains y verront peut-être un manque de confiance à l’endroit de cette institution, alors que d’autres pourraient y déceler une reconnaissance implicite d’une défaite irréversible.
Dans tous les cas, cette décision a surpris les observateurs et fait beaucoup de déçus dans les rangs des militants de l’opposition.
Bachir Seck



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2NygCgA
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours