Vent de décrispation: Macky Sall lance un appel au dialogue et « libère » les militants de l’opposition
Un vent de descrisptation souffre dans le lendernau politique. La tention née de la présidentielle du 24 février 2019 a baissé d’un cran. Et, hier plusieurs actes ont été posés allant dans le sens de l’apaisement.

En effet, lors de son discours le Président Macky Sall a tendu la main à l’opposition sénégalaise, pour un dialogue franc et sincère afin de « faire avancer le Sénégal ». Entre- temps, neuf militants de l’opposition précisement de la coalition Idy2019 arrêtés la veille de la publication des résultats, ont été libérés. Abdourahmane Diallo, Amélie Ngom, Malamine Fall, Bigué Simone Sarr, Amath Thiaw, Marieme Soumaré, Mamadou Diallo, Amadou Bathily et Binta Mbaye, jugeaient hier pour « participation à un attroupement non autorisé », ont été relaxés purement et simplement.

Le Colonel Abdourahim Kébé arrêté pour les delits d’appel à une insurrection non suivi d’effet et de « non-respect du droit de réserve » suite à une une publication sur facebook, a aussi retrouvé les siens après 4 heures de garde-à-vue la Section de recherches.

A l’opposé des autres, le secretaire chargé de la défense du parti Rewmi a été placé sous contrôle judiciaire. Ce, après son audition au bureau du doyen des juges d’instruction, saisi par le Procureur de la Répoublique pour l’ouveture d’une information judiciaire.

A Ziguinchor, les deux jeunes de l’opposition, Yankhoba Sané et Chérif Baldé ont été jugés hier mardi et condamnés à un mois avec sursis. Ils étaient poursuivis pour participation à des manifestations illicites après la publication des résultats provisoires du scrutin du 24 février.







Leral.net



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2H3Nxtd
via gqrds
Share To:

ThiesActu ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours