Macky Sall savonne l’administration : « Trop de lenteurs, trop de procédures et de formalités indues »
En perspective à son quinquennat, Macky Sall veut plus de célérité et plus de fast-track dans les procédures et les formalités de l’administration sénégalaise où les lenteurs, les procédures biaisent l’efficacité du service public et la compétitivité de l’économie.
 
« La réforme de l’administration est la quatrième priorité que je compte mettre en œuvre pour soutenir nos efforts vers l’émergence et le développement. Notre administration, ancienne et rompue à la tâche, est l’épine dorsale de l’Etat. Elle en assure la stabilité et la continuité au-delà des changements de gouvernements et de régimes. Je sais, et je m’en félicite, qu’elle recèle de ressources humaines de qualité, dévouées corps et âme à la bonne marche du service public. Tout cela est appréciable. Mais nous pouvons faire mieux. Notre administration doit épouser les réalités de son temps et s’adapter à ses missions devenues plus nombreuses, plus diversifiées, plus complexes et donc plus exigeantes. Or, dans bien des cas, trop de routine, trop de lenteurs, trop de procédures et de formalités indues continuent d’altérer l’efficacité du service public et la compétitivité de notre économie. », a déclaré SE Macky Sall à l'occasion de sa prestation de serment à Diamniadio comme président de la République du Sénégal.
 
Le président Macky Sall a aussi ajouté que « dans la nouvelle dynamique que je compte imprimer à la conduite des affaires publiques, j’ai la ferme intention d’inscrire toutes les actions de l’Etat en mode fast track. Nous l’avons déjà réussi pour des projets et initiatives majeurs. Il nous faut généraliser ces meilleures pratiques. Quand on aspire à l’émergence et qu’on est tenu par l’impératif du résultat, l’urgence des tâches à accomplir requiert de la diligence dans le travail. Ce qui doit être fait aujourd’hui ne peut être remis à demain. Voilà le cap que j’entends fixer aux équipes qui m’accompagneront dans ce nouvel élan de réformes transformatives. »
 
Au moins 15 chefs d’Etat et de gouvernement ont pris part ce mardi à la cérémonie de prestation de serment du président Macky Sall pour un second mandat dont les présidents de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi, de celui du Nigeria, Muhammadu Buhari, ainsi que de leurs homologues de la Guinée Bissau José Mário Vaz, du Mali, Ibrahima Boubacar Keïta.
Massène DIOP Leral.net



from Leral.net - S'informer en temps réel https://ift.tt/2YInJbs
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours