Le Parti démocratique sénégalais (Pds) avait annoncé à veille de la rencontre dirigée par le ministre de l’Intérieur qu’il ne participera au dialogue national, posant un certain nombre de conditions à savoir la nomination d’une personnalité neutre à la place d’Aly Ngouille Ndiayue, la libération de Khalifa Sall et la révision du procès de Karim Wade. C’est ce dernier qui serait à l’origine de ce revirement spectaculaire de son parti.
Boycott du dialogue national: Comment Karim Wade a tout chamboulé

En effet, d’après « Walf Quotidien », les leaders du Front de résistance nationale ( FRN) dont mandataires du Pds s’étaient réunis au siège de Bokk Gis Gis le 8 mai dernier afin de statuer sur l’invitation du ministre de l’intérieur. Après de larges échanges, il a été décidé d’un commun accord de participer à la rencontre avec un ensemble de positions à faire part au ministre de l’intérieur.
Seulement, vers 23 heures tout a été basculé du côté du Pds et pour cause. Karim Wade aurait appelé son père pour lui signifier que le « protocole de Guinée », (à savoir son amnistie et les conditions de son retour au pays) n’a pas été respecté par le président Macky Sall. Donc hors de question que leur formation assiste à la rencontre prévue le lendemain 09 mai.

Une source ayant requis l’anonymat révèle que la présence de Mamadou Diop Decroix, réputé très proche du Pds n’est pas une trahison ou malentendue avec le Pape du Sopi. « Sa participation est conforme à la décision des mandataires de tous les partis membres du FRN », dit la source.



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2YsC0IE
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours