Aucun obstacle juridique n’empêche le président Macky Sall d’accorder une grâce présidentielle à Khalifa Sall. C’est ce qu’a indiqué le juriste El Hadj Amath Thiam.
Grâce pour Khalifa Sall : un juriste prend le contre-pied du président Macky Sall
« Au moment où nous sommes, il n'y a aucun obstacle de droit ou de fait qui empêche le chef de l'Etat d'accorder la grâce à Khalifa Sall ou à l'Assemblée nationale de voter une loi d’Amnistie pour lui », a dit le juriste. « Toutes les voies de recours sont épuisées depuis que la chambre criminelle de la Cour suprême a rendu sa décision », a-t-il, en effet, souligné. El Hadji Amath Thiam précise : « la question du caractère suspensif du rabat d’arrêt a subi un revirement depuis la décision N° 2-E-2019 affaire n°12-E-19 Séance du 13 Janvier 2019, rendue par le Conseil constitutionnel ». Selon Amath Thiam, « le temps de la Justice est terminé pour laisser place à celles que l'on appelle les "institutions de clémence" composées d'un corps politique qui décide de solder tout compte ».
Mardi dernier, le chef de l’Etat, répondant à une demande de Soham Wardini, pour la libération de Khalifa Sall, avait indiqué, que « je ne peux pas intervenir tant que la procédure n’est pas terminée ».



from Leral.net - S'informer en temps réel http://bit.ly/2MjhUiF
via gqrds
Share To:

ThiesActu

Post A Comment:

0 comments so far,add yours